Les petites économies : ma recette du produit lessive maison

Il n’y a pas de petites économies

En ces temps de dinguerie des coûts énergétiques et des coûts de la vie de manière générale, je ne vais pas vous faire l’affront de vous expliquer comment réduire votre facture d’électricité en éteignant votre wi-fi, mais il existe quelques petits trucs et astuces que j’ai expérimentés dans ma vie personnelle et qui pourraient vous servir. 

Au début : un cadeau

Quand j’ai emménagé dans ma maison, il y a de cela 12 ans, ma voisine m’a apporté un cadeau de bienvenue : un bidon de lessive qu’elle avait préparée elle-même. 

J’ai trouvé ça génial. Déjà, l’idée du cadeau fait main, utile et qu’elle n’a donc pas acheté (idée que je perpétue depuis), ensuite parce que j’étais étonnée que l’on puisse faire ce genre de chose indispensable par soi-même. 

Elle m’a filé la recette, et depuis, je n’ai plus jamais acheté de produit à lessiver. J’utilise toujours son bidon, d’ailleurs. 

Quels sont les avantages à faire son produit lessive maison ? 

Ça peut paraître anecdotique, mais un bidon de lessive, ça commence à devenir cher. Et le bidon, après, il faut le jeter, ça prend de la place dans les sacs poubelle, ça coûte aussi. 

Sans parler de ce qu’il y a comme polluant dans les produits à lessiver, pour l’eau et pour la peau. Généralement, les peaux atopiques supportent très mal ce genre de produits industriels. La recette que je vous propose est effectuée à partir de produits naturels (cristaux de soude – NON PAS DE LA SOUDE CAUSTIQUE, PETITS FARCEURS ! – et paillettes de savon de Marseille- tu aussi tu peux mettre des paillettes dans ta vie-  solubles dans l’eau). Il y a donc très peu d’impact écologique, surtout comparé aux produits industriels ! 

Cette recette, je l’ai tout de suite adoptée, d’une part parce que j’adore fabriquer les choses, ça me rend fière, je me sens plus autonome, d’autre part parce que ça prend 10 minutes de préparation (ben oui, tous ces trucs qu’on achète tout fait, c’est avant tout pour nous faciliter la vie, si c’est pour passer notre temps libre à une tâche supplémentaire, ce n’est pas très intéressant).

Désencombrer son nez

Le grand changement quand on passe d’une lessive traditionnelle à une lessive maison, c’est l’odeur : il n’y en a pas. Cela peut être perturbant pour certains, et je peux comprendre qu’on ait envie que cela « sente le propre ». Personnellement, je me suis débarrassée petit à petit de toutes les odeurs synthétique (parfum, produit de douche, shampoing) pour les remplacer par des pains de savon (ça dure plus longtemps, il y a moins de polluants dedans, ça génère moins de déchets), et du shampoing solide (idem). 

Depuis, je ne supporte plus les odeurs synthétiques, donc il y a moyen de s’en déshabituer ! Cependant, la recette de produit à lessiver que je vous propose contient des huiles essentielles. Ce n’est donc pas du tout indispensable, mais moi j’aime qu’il y ait une petite odeur “de frais” très lègère. L’huile essentielle est l’ingrédient le plus cher de la recette, donc je répète : c’est à votre goût, ce n’est pas indispensable. Comme huile essentielle « de parfum », je conseille donc le lavandin (très bon marché) ou la bergamote (un peu plus chère) pour son parfum léger d’orange. Cela dépend de vos goûts ! 

Lessive maison écologique et économique

Suivez bien les instructions !

Cela fait donc 11 ans que ma machine tourne parfaitement avec ce produit. Si des personnes ont des problèmes avec leur machine en l’utilisant, il y a plusieurs raisons possibles : 

  • Ils mettent trop de savon (c’est 2 cm dans une boule grand max, soit un capuchon de produit si vous mettez le savon directement dans la machine)
  • Ils ne font pas tourner leur machine à 95 degrés assez souvent. De manière générale, faire bouillir est une manière d’entretenir sa machine. Mon expert en électroménager conseille une fois par semaine. Perso, je le fais une fois toutes les 2 semaines avec des serviettes (des essuies pour mon public belge) et tout ce qui peut passer à 95% sans devenir des tissus bons pour se démaquiller ou des culottes pour poupées. Donc oui, on peut baisser la température de lavage pour des raisons économiques évidentes, mais pour l’entretient de la machine, faire bouillir est une étape indispensable. 
  • Ils ne respectent pas les proportions de la recette (on n’est pas sur Marmiton ici, on ne change pas un cassoulet en gratin en ajoutant de la crème fraîche).

Avant de commencer, quelques conseils : 

  • Faire tourner sa machine à 95° pour l’entretenir, au moins 2 fois par mois.
  • Ne plus utiliser d’adoucissant :  outre son caractère hyper agressif pour la peau, l’adoucissant n’apporte rien d’autre qu’une odeur et, comme son nom l’indique, de la douceur, mais aussi un produit supplémentaire qui vient encrasser les tuyaux. Pour adoucir le linge, je vous conseille des balles de lavage. On en trouve partout, c’est 15€ max, c’est garanti à vie, et on s’amuse follement à les chercher quand elles s’échappent de la machine. Ces petites balles que vous n’achetez qu’une seule fois vont battre votre linge, faire circuler le savon, et ne jamais s’abîmer. J’ai la chance que mon eau soit douce (eau de pluie). Si malgré les balles, le linge reste un peu dur, vous pouvez ajouter un peu de vinaigre dans la machine. 
  • Pour les blancs : ajouter 1 cuillère à café de bicarbonate de soude dans le produit lessive. C’est tout ! 
  • Comme détachant, j’utilise les pots de savon mou D’or : un seul pot et vous êtes partis pour 5 ans (en plus, astuce : ce savon peut être dilué dans de l’eau chaude pour nettoyer vos sols !)                                                                                      lessive écologique

La recette, la recette !

Les ingrédients dont vous avez besoin pour fabriquer 5l de produit lessive : 

  • 1 récipient de 5 l (si vous n’avez pas, il faut faire une règle de 3 pour dispatcher le produit dans de plus petits bidons. Qui a dit que les maths ça ne servait à rien ??)
  • 2 l d’eau bouillante, auxquels on ajoute : 
    • 2 poignées de cristaux de soude (en vente dans tous les supermarchés, ici en Belgique c’est 2 € pour un paquet, et je fais plus d’un an avec un paquet).
    • 2 poignées de savon de marseille en paillettes (magasins bios, sur les marchés, dans les magasins de bricolage et de peinture- prix variables mais autour de 10€ – idem avec un paquet j’en ai pour des lustres)
  • Mixez le tout avec le mixeur. Versez dans votre récipient. Ajoutez de l’eau froide mais laissez 4 cm de libre dans le flacon. Le produit va durcir, et pour l’utiliser, il faut secouer énergiquement le récipient pour le liquéfier. Cette étape est importante, sinon vous vous retrouvez avec un produit “dur” que vous ne parvenez pas à sortir du récipient.
  • Ajouter 20-30 gouttes d’huile essentielle (lavandin ou bergamote – attention ce sont les seules que j’ai expérimenté au niveau des odeurs, n’allez pas mettre n’importe quoi et vous plaindre que ça pue). Ou pas, donc.

Et voilà. C’est tout. Ça marche aussi bien pour les couleurs que pour les blancs. Selon mon utilisation personnelle, un bidon dure environ 4 à 5 mois  …

Alors, ça en vaut le coût en plus d’en valoir le coup, non ? 

75480cookie-checkLes petites économies : ma recette du produit lessive maison
Partager cet article via :
Belge&Brune

Belge&Brune

2 thoughts on “Les petites économies : ma recette du produit lessive maison

  1. Et ça vaut le coup d’avoir des voisins en or – Quel honneur vous me faites chère voisine 🙂
    On a tendance a oublier de prendre le temps, et quand on le fait, c’est tout bénéfice!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top