Il était une B.O…

Restons sur le thème des b.o de films cette semaine encore avec le film événement actuellement en salles : Top Gun – Maverick.

Je dois vous avouer que je n’ affectionne pas vraiment le premier film. À part pour sa b.o, particulièrement réussie.

Mais, contre toute attente (que je n’avais d’ailleurs pas), j’ai beaucoup aimé ce second opus. Bémol : sa b.o. particulièrement… insipide, pour ne pas dire ratée.

Alors, pour la peine :

 

Il était une…

Original Motion Picture Soundtrack – Top Gun

 

top gun

 

Bande Originale… Et classiques !

Quand je dis que la b.o du premier Top Gun est particulièrement réussie, ce n’est pas (que) en toute subjectivité. L’album accompagne la sortie du film à l’été 86. Et atteint rapidement la première place des Charts américains, pour y rester pas moins de 5 semaines consécutives.

C’est la bande originale la plus vendue cette année-là et elle reste, à ce jour, une des meilleures ventes de tous les temps.

Ce qui explique ce succès, c’est l’équilibre parfait entre: des chansons déjà connues, venues des 60’s. Et des créations originales aux sonorités explosives et mélodramatiques. Ces dernières collent non seulement au ton du film, mais aussi à tout ce qu’on entendait musicalement au milieu des années 80.

Les chansons de la première catégorie, trouvent utilité dans le film pour enrichir le personnage de Tom Cruise. Qui, du haut de ses 24 ans, pour son deuxième grand rôle, incarne le jeune pilote doué mais tête brûlée avec un faible pour les 60’s: Maverick.

Elles apportent aussi une touche de nostalgie bénéfique à la décennie. C’est ainsi que, comme pour Kate Bush avec Stranger Things, une nouvelle génération se voit découvrir Docks of the Bay d’ Otis Redding. You’ve Lost That Lovin’ Feelin’ des Righteous Brothers (celle là, je lui réserve un article à part entière prochainement).

Ou encore la très métaphorique Great Balls of Fire de Jerry Lee Lewis

 

top gun

 

Highway to the… Succès

 

Côté chansons originales, la b.o remplit le cahier des charges des blockbusters des années 80 mais avec des grands noms aux commandes. Notamment ceux des compositeurs Giorgio Moroder et Harold Faltermeyer.

C’est à ce dernier que l’on doit la composition Rock instrumentale : Top Gun Anthem. Hymne du film, qui lui vaut d’ailleurs un Grammy Award en 87.

Moroder, lui, compose (entre autres) Danger Zone. La chanson “action” du film, écrite par Tom Whitlock. Pour son interprétation, il pense tout d’abord au groupe Toto mais des conflits juridiques entre les producteurs du film et les avocats du groupe vont tuer le projet dans l’œuf.

Il va ensuite approcher une autre star à la mode en la personne de Bryan Adams. Mais ce dernier estime que le film “glorifie la guerre” et refuse de s’y voir associer.

C’est à Kenny Loggins que revient finalement l’interprétation de Danger Zone. Et si ce nom paraît moins ronflant en 2022, c’était “Mr B.O” dans les 80’s: Footloose, Over the Top… pour ne citer qu’eux.

Pour l’anecdote: si la chanson permet à Kenny de passer du temps à la deuxième place des Charts, l’ U.S Navy aurait décrit son clip comme “meilleur outil de recrutement jamais fabriqué“. Bien vu, Bryan.

Nous voilà donc avec une chanson “thème principal” et une chanson “scènes d’action”… Ne manque plus que la chanson “bon gros slow d’amour”.

C’est encore la paire Moroder / Whitlock qui s’y colle et Take my Breath Away voit alors le jour. D’abord envisagé pour le groupe The Motels, qui enregistre même une démo assez proche de celle que l’on connait, mais a laquelle ll manque ce “petit quelque chose”.

Petit quelque chose que Moroder trouve dans la voix de Terri Nunn, chanteuse du groupe…

 

take my breathe away

 

Berlin

Berlin est un groupe de New Wave / Synthpop qui se forme à la fin des années 70. Et qui, comme son l’indique, est d’origine… américaine. Ils sont Californiens, pour être exact. Du comté d’Orange, même. Le nom de groupe Berlin ayant été choisi pour, je cite: “Faire paraître européens et exotiques“. Et ça, franchement, si c’est pas hyper américain comme réflexion…

Le groupe connaît son premier succès en 82 avec le single: Sex (I’m A), malgré sa censure sur de nombreuses radios à cause de ses paroles. Puis un deuxième, en 84, avec la chanson No More Words, extrait de leur album Love Life. Avant de connaître leur seul vrai gros succès commercial avec la chanson composée par Moroder.

Ironiquement, la chanson et ses mythiques 5 notes de synthé, culminent au Top du Hot Billboard 100. Fait également Top 3 aux Royaume-Uni, Pays-Bas, en Irlande, en Espagne, en France et en Belgique mais… Pas en Allemagne.

Mais trêve de taquineries pour cette efficace “Power Ballad”, qui reste (même en 2022) reine des Karaokés et dans le Top des plaisirs coupables pour bon nombre.

C’est également, la chanson qui reste la plus associée à Top Gun et celle qui lui permettra de remporter un Oscar en 87 pour “meilleure chanson originale”.

Et puisque nous sommes dans les anecdotes musique / ciné : Terri Kathleen Nunn n’a pas seulement une jolie et puissante voix mais aussi des talents d’actrice. Apparaissant dans quelques films à la fin des années 70, elle a même, auparavant, auditionné pour le rôle de la Princesse Leia dans Star Wars.

 

tom cruise

 

Clap de fin

Take My Breath Away sera, aussi, la chanson de la discorde pour le groupe Berlin. Nunn et John Crawford (Bassiste / Auteur) étant en désaccord permanant sur le fait de la jouer ou non lors de leurs concerts. L’une la voyant comme une incroyable opportunité, l’autre comme une chanson commerciale sur laquelle “aucun membre du groupe n’a joué, ni même écrit un mot.” Et le groupe finira par se séparer.

Prenant quand même, volontiers, quelques eur.. euh.. plaisir à la jouer lors de rassemblement, de ci de là.

Pour l’heure, le commandant de bord de “Il était une chanson…” et toute l’équipe de La Fléministe vous souhaitent la bienvenue dans la réécoute de la b.o du premier Top Gun.

La température extérieure est caniculaire, alors l’occasion parfaite pour replonger dans ce véritable artefact musical des années 80. Et de son emblématique slow, qui restera, malgré son absence dans le deuxième film, LA chanson de Top Gun.

Désolé Lady Gaga, n’est pas Terri Nunn qui veut…

 

Il était une chanson…

Take My Breath Away – Berlin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

74570cookie-checkIl était une B.O…
Partager cet article via :
Brice

Brice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top