Pauline Moitrel : la gardienne des Aiglons

Il y a quelques semaines j’ai appris que dans ma famille éloignée il y a une jeune femme qui est gardienne de but à l’OGC Nice féminin !

Il n’en fallait pas plus pour que je reprenne ma plume numérique et que je vous présente Pauline Moitrel. Agée de 23 ans, elle à commencé à jouer au foot à 6 ans et a très vite voulu aller dans les buts.

Elle a gentiment répondu à mes questions pour vous raconter ses débuts, son parcours dans les différents clubs, son arrivée à Nice en début d’année et son rêve ultime l’équipe de France.

Interview.

Pauline Moitrel
Pauline Moitrel aux couleurs de l’OGC Nice

 

  • Tu as toujours voulu être dans les buts ? Comment s’est passée ta formation ? Raconte-moi un peu ta « jeunesse footballistique » !

Mes parents m’ont inscrite au foot à l’âge de 6 ans dans le club de notre village. J’étais la seule fille, toujours accompagnée de ses parents au bord du terrain.

Après quelques essais aux différents postes de joueuse, fan du grand Fabien Barthez à cette époque, j’ai dit à mon entraîneur que je voulais être gardienne et depuis je ne me suis jamais séparée de mes gants. Après 4 ans au club de Pont-Remy, j’ai rejoint le SC Abbeville où j’ai continué de jouer avec les garçons, de U11 jusqu’en U15 DH, j’y suis restée 5 ans. De magnifiques années.

Durant les 2 années où j’évoluais en U14-U15, j’ai été sélectionnée pour faire partie de l’équipe de Picardie avec laquelle j’ai participé à la Coupe Nationale, la première à Vichy et la seconde à Clairefontaine.

C’est à ce moment-là que j’ai été repérée, j’ai donc ensuite intégré le Pôle Espoir de Liévin pour continuer ma formation et découvrir le monde du haut-niveau.

En parallèle, j’ai joué une saison à l’Amiens SC en D2 féminine, la saison suivante au FC Lillers, toujours en D2 et l’année d’après j’ai signé au Stade de Reims où j’ai joué durant 4 saisons.

Je suis ensuite partie à Issy-les-Moulineaux durant une saison pour découvrir la D1 féminine. Avant de signer à Lille, puis à Nice

 

  • Justement, comment se passent tes débuts sur la Côte d’Azur ? J’ai vu que tu avais déjà joué tes premiers matchs, tout cela s’est fait assez rapidement finalement. Pas trop dur d’être éloignée de ta famille ?

Mon arrivée à l’OGC Nice m’a fait beaucoup de bien, j’ai retrouvé la confiance d’un coach et d’un groupe, cela m’a permis de prendre beaucoup de temps de jeu sur la 2ème partie de saison. Mon intégration au sein du club s’est faite rapidement, et je remercie les gens du club pour ça car ils m’ont permis de m’y sentir bien dès mon arrivée.

Être éloignée de ma famille n’est pas toujours facile mais mes proches me soutiennent énormément dans mes choix de vie et c’est une chose qui compte beaucoup et m’aide au quotidien.

De plus, je découvre Nice et sa magnifique région, la vie est totalement différente ici et je l’apprécie beaucoup.

Pauline Moitrel
Pauline Moitrel rejoint l’OGC Nice féminin en janvier 2022.

 

  • Comment as-tu vécu ton passage à Lille juste avant? Tu n’as pas joué un seul match, ça a dû être dur? Tu devais avoir plus d’ambition j’imagine?

Mon passage au LOSC a été compliqué… Je n’ai passé que 6 mois au club et c’est frustrant de se le dire mais avec un peu de recul je me dis que ces moments difficiles forgent le mental. C’est dur et cela engendre des moments de doutes et de tristesse mais il faut constamment s’accrocher et ne pas se décourager.

 

  • Entre Lille et Nice, est-ce que tu as eu d’autres propositions de club ? Dans quelles circonstances as- tu rejoint les Aiglons ?

En décembre 2021, j’ai été contacté par l’entraîneur de Nice qui connaissait ma situation et recherchait une gardienne pour la deuxième partie de saison.

L’idée de pouvoir rejouer était tellement excitante que je n’ai pas hésité une seconde.

 

  • Comment s’est passée ta sélection en équipe de France ?

Mes quelques sélections en Équipe de France jeunes sont des moments exceptionnels et inoubliables. Cette sensation de chanter La Marseillaise en portant le maillot bleu, de représenter son pays… c’est indescriptible, un rêve d’enfant.

Pauline Moitrel
Pauline Moitrel avec le maillot de l’équipe de France

 

  • Que fais-tu en dehors du foot ?

À côté du foot, j’ai fait des études et j’ai obtenu un BTS Gestion de la PME ainsi qu’une licence STAPS mention Management du Sport.

Aujourd’hui je passe mes diplômes d’entraîneur de football et je suis éducatrice des petites gardiennes du club.

 

  • Quel est ton plus grand souvenir de foot ?

Il y a eu beaucoup de moments mémorables dans ma carrière, c’est trop difficile d’en choisir un seul alors je vais en dire deux.

Le premier, la montée en D1 avec le Stade de Reims en 2019. Et le deuxième, le match de Gala auquel j’ai participé avec l’équipe des anciens du Stade de Reims contre le Variétés Club de France.

Pauline Moitrel
Pauline Moitrel avec le maillot du Stade de Reims

Pauline et les filles de l’OGC Nice ont terminé 2eme du groupe B de la D2 féminine. Elle continuera l’aventure dans le sud la saison prochaine avec pour ambition la montée en D1.

Vous pouvez suivre Pauline sur Instagram.

ISSA NISSA !!

74060cookie-checkPauline Moitrel : la gardienne des Aiglons
Partager cet article via :
kobaye

Julien

Plus il y a de gruyère, plus il y a de trous...et plus il y a de trous, moins il y a de gruyère !

One thought on “Pauline Moitrel : la gardienne des Aiglons

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top