november ultra, le doux ovni musical

Elle est suivie par plus de 75k personnes sur Instagram et plus de 630k sur Tik Tok, et pourtant je viens seulement de découvrir november ultra. Alors que j’écoutais quasi en boucle awfultune, elle m’a été suggérée, dans une certaine et dans un même temps une lointaine similitude, alors j’ai plongé. La transition fût naturelle, la découverte passionnante.

november ultra

Nova

Nova, comme elle se fait aussi appeler, est une trentenaire francilienne ayant toujours baigné dans la musique, notamment par son grand-père. Elle devient en 2013 la plume et la voix du groupe parisien Agua Roja. Elle écrit aussi des textes pour quelques artistes. C’est en 2020 qu’elle sort son premier single en solo, soft & tender, sous le nom de november ultra. Ce pseudo fait référence à sa date de naissance, le 7 novembre, ainsi qu’à Frank Ocean, qui est une grande inspiration pour elle, et notamment son album « Nostalgia, Ultra » [Source]. Sortira ensuite miel, puis en juin 2021 son EP honey please be soft & tender qui reprend notamment les chansons soft & tender ainsi que miel. Elle vient tout juste de sortir, le 8 avril 2022, son premier album intitulé bedroom walls.

 

soft & tender

Soft and tender, ça veut dire doux et tendre, mais c’est moins joli en français. C’est par ces mots que se termine cette chanson, élément central de la discographie de november ultra. Les mots résonnent différemment selon la langue dans lesquels ils sont prononcés. Même si les textes de Nova sont principalement en anglais, on y trouve un peu de français, comme ici dans soft & tender, ou quelques phrases dans septembre. On retrouve aussi dans sa musique ses origines hispaniques, avec de nombreuses parties en espagnol, notamment dans nostalgia / ultra dont la moitié de la chanson est en espagnol, pour un hommage à sa famille.

Doux et tendre, c’est ce qui résume le mieux sa musique. Ecouter november ultra, c’est accepter de voyager dans un monde unique, le sien. Son art est difficilement descriptible, quasiment inclassable, l’expérience y est singulière. La seule constante est la douceur, toujours présente, qui nous transporte, agréablement.

Quelques notes de piano, accords de guitare, mettent en évidence une voix puissante, claire et douce, pouvant nous rappeler dans une certaine mesure Yseult. Cette sobriété s’enrichie de quelques touches électroniques, dans l’instrumentation comme dans les voix, et surtout des chœurs, omniprésents. Ils offrent des transitions qui rythment la ballade. Tantôt chantés, on retrouve aussi des voix parlées, des dialogues qui viennent appuyer le texte, comme dans over & over & over. La singularité nous marque instantanément, à l’instar de ce « Honey, honey, please » dans miel, que l’on se met à fredonner innocemment.

La musique de november ultra, c’est un savant mélange d’influences multiples qui nous embarque dans quelque chose d’unique, beau, tendre.

 

bedroom walls

november ultra bedroom walls

Le premier album de november ultra, intitulé bedroom walls vient tout juste de sortir, le 8 avril 2022. Bedroom walls, soit les murs de sa chambre, dans laquelle elle a écrit cet album [Source], ces murs qui l’ont vu pleurer, sourire, avec lesquels elle a partagé ses peurs.

“Bedroom walls have seen me cry ‬/ Have seen me smile as well
Bedroom walls have shared my tears / And all my fears as well”

Dans cet album, on retrouve les chansons soft & tender ainsi que miel déjà vus sur son EP. Ces morceaux sont centraux dans l’histoire qui nous est racontée. Cette histoire, c’est celle du temps qui passe, et qui effraie. C’est un avenir que l’on ne sait pas imaginer, un présent qui ne trouve pas de futur. C’est une ambivalence, une relation douce et tendre que l’on souhaite pour l’éternité mais que l’on sait vouée à l’échec (« I don’t wanna get married / Don’t wanna have your baby, baby »). Se séparer, parce qu’il le faut, pour se protéger, mais souffrir encore plus. S’échapper, vouloir être loin, pour tenter de remonter, ne pas sombrer. Ce sont les murs de cette chambre, qui ont été témoins de tout. Les questions, les réflexions, les pleurs, les sourires. Mais tout ira bien, j’irai bien.

“An end is a beginning, and I’ll be alright
‘Cause I’ll always, always be by my side”

 

 

november ultra
november ultra, par Élisa Baudoin. Source de l’image : les inrocks

 

 

Découvrir davantage november ultra :

 

 

 

 

73440cookie-checknovember ultra, le doux ovni musical
Partager cet article via :
Julch

Julch

J'aime l'humour et la bienveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top