Le rugby, entre philosophie et vivre ensemble.

Le 19 mars dernier, le XV de France remportait son dixième Grand Chelem après 12 ans de disette. L’occasion pour moi d’écrire ma passion pour ce sport incroyable et unique qu’est le rugby. Mais peut-être pas de la manière dont les spécialistes l’évoquent. Je veux aborder sa fonction sociale, éducative, ainsi que ses nombreuses valeurs. On parle souvent d’ailleurs des valeurs du sport. Mais le rugby est sans conteste le plus vertueux philosophiquement et même sociologiquement parlant. Alors laissez-moi vous expliquer pourquoi vous devez enlever votre fille du handball et votre fils du tennis pour les mettre au rugby.

C’est l’histoire d’un petit garçon qui rêve de jouer au foot, de devenir une star que l’on affiche en poster dans sa chambre. Malheureusement, il n’est pas très doué et un peu dodu. Ses camarades de classe l’appellent le Gros ou Bouboule. Après des semaines d’hésitations et de stress, il parvient enfin à s’inscrire dans un petit club de sa banlieue. Au premier entrainement, les équipes se forment, il est choisi en dernier et l’éducateur lui dit : « Toi, tu joueras dans la cage. ». Toute ressemblance avec un personnage existant ou ayant existé ne serait que purement fortuite… Mais on sait tous que cette situation, dévastatrice pour la psychologie de l’enfant, arrive tous les jours.

« Huit joueurs forts et actifs, deux légers et rusés, quatre grands rapides, et un dernier, modèle de flegme et de sang-froid. Le rugby, c’est la proportion idéale entre les hommes. »

Jean Giraudoux

En effet, dans la quasi-totalité des sports, les caractéristiques physiques innées (c’est-à-dire non travaillées par l’entrainement ou la musculation), si elles sont hors-normes, sont rédhibitoires. Ainsi, une personne de 1m60 a peu de chance de réussir dans le basket ; de même, si tu pèses 110 kg, tu pourras difficilement percer en tant que jockey. Le seul sport, à ma connaissance, où tu trouveras toujours une place importante au sein d’une équipe, quelles que soient ta taille et ta carrure, est le rugby. Tu es petit et costaud ? Tu feras un excellent talonneur ! Mince et rapide ? Ta place est à l’aile ! Grand et puissant ? Tu seras un très bon troisième ligne ! Tu es habile de tes mains ? Bienvenue dans la charnière !

Loin de moi l’idée de prétendre que l’inné prévaut systématiquement sur l’acquis. Il est évident que l’on n’obtient aucun résultat sans le travail et la persévérance. Ma théorie serait également par trop simpliste si j’affirmais que seul le rugby possède des valeurs et que les autres activités n’en ont pas. Cependant, force est de constater que les dérives que l’on perçoit dans beaucoup de sports n’ont pas encore atteint l’ovalie. Or, je refuse de croire que cela est dû au hasard.

« Le football est un sport de gentlemen pratiqué par des voyous. Le rugby est un sport de voyous pratiqué par des gentlemen. »

Henry Blaha

Revenons au football qui, incontestablement, est un sport majeur en France, en Europe et presque partout dans le monde. Le respect des règles et des arbitres y est foulé aux pieds absolument tous les week-ends. Les insultes fusent, les coups bas sont légion, les simulations pourrissent les matchs. Et lorsque l’on dit que l’exemple vient du haut, le football professionnel a beaucoup à apprendre de son cousin au ballon ovale. Il règne, dans l’immense majorité des tribunes de rugby, une ambiance conviviale et bon enfant. Les supporters sont mélangés et non parqués. Les hymnes et les joueurs ne sont pas sifflés. Sur le terrain, les décisions arbitrales, même litigieuses, sont acceptées et très rarement contestées. Le moindre manquement à l’éthique est sévèrement puni.

Ballon de rugby

Le rugby peut être défini comme un sport de combat en équipe. Mais là où le néophyte pourrait voir de la violence dans les contacts, il y a en réalité une gestuelle maitrisée. Les règles évoluent régulièrement et les joueurs sont de plus en plus protégés grâce à elles. Depuis la professionnalisation de ce sport, les joueurs ont gagné en puissance et les impacts étant de plus en plus rudes, les lois du jeu doivent permettre de garantir l’intégrité physique de chacun. C’est ce qui est fait et plutôt très bien fait. Les infractions peuvent être sanctionnées de 52 semaines de suspension pour le fautif, une éternité dans une carrière.

« Le rugby, c’est l’histoire d’un ballon avec des copains autour. Quand il n’y a plus de ballon, il reste les copains. »

Jean-Pierre Rives

Il suffit de regarder la photo de l’équipe de France de rugby, vainqueure du Grand Chelem, pour comprendre à quel point ce sport est un savant mélange des hommes qui forment notre société. On y croise des physiques très différents, comme on l’a vu, mais aussi des ethnies variées. Le vivre ensemble n’est pas un vain mot, la culture de la différence est un point fort et non un problème. Cela me parait être un vecteur très important à rappeler en ces temps où la tendance est à la division et à la stigmatisation. “Seul, on va vite, ensemble on va loin” dit le proverbe. On gagne ensemble, on perd ensemble et cet adage devrait résonner dans la tête de nos enfants, sur le rectangle vert comme dans la vie, au-delà des cultures et des communautés. C’est ce qui régit le rugby, ce qui le rend beau.

En résumé, je ne connais pas d’autre sport où le vainqueur fait une haie d’honneur au vaincu, et inversement, même lorsque la rivalité entre les équipes est forte (France/Angleterre par exemple). Je ne connais pas d’autre sport non plus où l’esprit d’équipe est aussi fondamental et où les statistiques individuelles sont aussi peu mises en avant. La valeur du combat est aussi importante que le respect des règles. Le seul bémol pour moi est le manque de médiatisation du rugby féminin qui est pourtant tout aussi spectaculaire et en plein essor en ce moment. La frilosité des télévisions à diffuser du sport féminin est incompréhensible. Mais c’est un autre sujet…

72141cookie-checkLe rugby, entre philosophie et vivre ensemble.
Partager cet article via :
L'homme des cavernes

L'homme des cavernes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top