Du temps, de temps en temps…

Parce qu’on court après, parce qu’on le devance, parce qu’on le cherche et on le regrette… Parfois, prendre le temps de retrouver les saveurs d’antan, juste pour en gagner, du temps. Une soupe, un poulet et quelques tips pour un voyage. Dans le temps.

Les bonnes résolutions sont passées, on s’est tous promis des tas de choses que l’on ne tiendra pas, et à présent nous pouvons reprendre une vie normale. Enfin, aussi normale que la fin du monde actuelle nous le permet.

Même si une chose ne change jamais : globalement, on manque toujours autant de temps. Surtout que depuis peu, nous devons prendre en compte le temps supplémentaire d’un petit test antigénique ou PCR (avec ses 172 minutes d’attente dans la file devant la pharmacie). Alors du temps, on n’en a toujours pas. Et même encore moins. Du coup, dans les cuisines flambant neuves de la Fléministe, on s’est interrogés sur comment vous en faire gagner. Du temps.

Le batch cooking : comment prendre le temps d’en gagner

On n’a rien inventé. Ni même les gars du marketing et les influenceurs.ses qui ont nommé le concept. Le « batch cooking », c’est simplement le fait de cuisiner en avance. Bree Van de Kamp le faisait déjà avant nous. Tout comme ma grand-mère. Un esprit « brillant » a simplement mis un nom anglais dessus et a ainsi boosté les ventes de Tupperwares.

 

temps cuisine

Alors comment on s’y prend ? On suit les étapes :

  • Choisir ses menus : le nombre, pour combien, pour quelle occasion et ce qu’on a envie de manger. Rien ne sert d’anticiper 12 repas. Prévoyez seulement en fonction de vos besoins au début. Exemple : il y a deux soirs et un repas de midi où vous savez que ce sera galère, tendu et où personne ne sera en capacité de faire mieux que des pâtes ? Anticipez seulement ces trois repas. Et si, petit à petit, vous êtes plus à l’aise avec le concept, prévoyez plus.
  • Faites les courses en une fois : bien sûr c’est où et quand vous voulez/pouvez. Mais les drive, c’est quand même le bonheur. Surtout quand il existe des applications qui font les courses pour vous. Jow par exemple. Vous choisissez vos recettes, le nombre de repas et de convives, et hop, il prépare vos courses dans votre drive préféré et rationalise même vos ingrédients en fonction des recettes.
  • Prévoyez 2h pour cuisiner : et à 2, c’est mieux.
  • Découpez, émincez, marinez, fondez, relevez, cuisez et mélangez tout ce que vous pouvez. Mais gardez en tête que certaines recettes vont de fait nécessiter une cuisson au dernier moment. Sauf que vous avez gagné sur tous les temps de préparation.

Une soupe d’antan

Et parmi les repas que l’on peut préparer en avance, il y a la soupe. Globalement, le principe reste le même pour toutes : choisir ses légumes, les couper grossièrement (du coup, vous pouvez même les insulter en le faisant) (Oui, cette blague est nulle, mais elle me fait rire), les faire revenir dans une marmite avec de l’huile d’olive, recouvrir d’eau à hauteur, rajouter votre « truc » (épices, herbes, bouillon cube…) et laisser mijoter. Puis mixer.

Ici, on est devenu fan de deux soupes en particulier, la soupe de carottes et la soupe de légumes.

Pour la première, c’est carottes et échalotes avec gingembre.

soupe carotte temps

Pour la 2nde, c’est oignon (1), poireaux (2), carottes (3) et pommes de terre (4), avec herbes de Provence et bouillon cube.

Aussi simplement que ça. Et ça vous fait déjà deux repas.

Un poulet vite fait

Dans une précédente chronique, je vous parlais de ma marinade pas si secrète que ça. En voilà une seconde à ajouter dans vos tips cuisine : la miel-moutarde. C’est facile, autant de miel que de moutarde.

Choisissez la viande de votre choix. Ici, on est team poulet. Donc on prend 4 blancs de poulet, qu’on dépose dans un plat et qu’on nappe de cette sauce miel-moutarde. Sel, poivre.

Dans un saladier, on mélange des petits bâtonnets de carotte au reste de la sauce. Et on met dans le plat. Un filet d’huile d’olive et quelques herbes de Provence. Et on fait cuire au four une quarantaine de minutes, le soir où on l’a mis au menu.

Voilà, ça c’est fait. Petit à petit, on trouve le temps. On le gagne. On le prend. Et on le garde. Pour ce qui compte.

68320cookie-checkDu temps, de temps en temps…
Partager cet article via :
Start_bitching

Start_bitching

One thought on “Du temps, de temps en temps…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top