Se réchauffer au coin du four

Deux recettes, un repas entier avec des fromages mais sans raclette : c‘est le moment de se faire plaisir et de se mettre en mode hivernal. Du bon, qui tient chaud au cœur et au corps…

Vous, je ne sais pas, mais en Sudie, à la fin de l’été, on fait tirer au maximum. Par exemple, on parle barbecue lors d’apéro en terrasse à la fin du mois d’octobre. On improvise des pique-niques à la plage entre midi et deux, on célèbre le bonheur de vivre en bord de mer et de profiter d’un été indien en se gelant les mains par 15° en plein soleil. Bref, la Sudie est dans le déni.

Et lorsqu’on accepte enfin le fait de ranger nos débardeurs (en vrai, on ne l’accepte jamais), on ouvre donc la saison de la RACLEEEEETTTTTEEE. Un plat traditionnel bien connu du bord de mer.

Et comme, passer du régime salade-barbecue à raclette-raclette, c’est parfois violent, on diversifie un peu avec des plats d’hiver qui tiennent chaud. Sauf que.

four recette

Gratin dauphinois, daube, couscous, lasagnes… c’est délicieux mais il faut du temps. Cette chose rare après laquelle nous courons tous. Donc, comme à La Fléministe, on pense à vous, voici une nouvelle recette de flemme et de bon : le gratin de gnocchi au chorizo !

Quand c’est bon, c’est meilleur.

Oui, là vous vous dites : « merci ma grande d’enfoncer des portes ouvertes ». Pas faux. Mais en préambule, c’est important de le dire : plus les produits seront frais, de saison et de qualité, meilleure sera la recette évidemment.

Il faut donc pour deux personnes (on fait des portions généreuses, il faut préparer le Winter body) :

gnocchi

  • 400g de gnocchi de pommes de terre (frais, sous vide, du boucher ou faits par ton père, c’est toi qui vois)
  • 400g de pulpe de tomates (en conserve ou fraîches, c’est toujours toi qui décides)
  • Du chorizo (plein)
  • Du parmesan (râpé, à râper, en morceaux…)
  • 1 gousse d’ail (pour 2 personnes) et du piment (Cayenne ou Espelette. Personnellement, j’ai une préférence pour le premier, mais c’est selon les goûts de chacun).

Et là, on passe en mode flemme : prendre un plat qui va au four, verser les gnocchi, la pulpe de tomates assaisonnée avec l’ail et le piment, déchirer (ou couper) le chorizo, mélanger le tout et parsemer de parmesan. Un peu. Ou beaucoup…

Au four à 180°C, 20mn (selon le four).

Régalez-vous, c’est cadeau.

La salade de la flemme

Et après me direz-vous ? Après, je propose de digérer avec une petite salade d’endives… Si vous êtes comme moi, et comme toute personne normalement constituée, vous venez d’avoir un haut le cœur, et vous approchez déjà de la croix en haut à gauche. STOP. Pas de geste brusque… on respire et on déroule.

L’endive c’est sans doute le légume le plus amer du monde. A la cantine, la salade d’endives, c’était le pire repas, avec les endives au jambon. Chaudes ou froides, on les détestait. Mais, pas avec cette petite sauce magique. Et là, ça devient carrément gastro… :

1 cuillère à soupe de moutarde et 1 cuillère à café de miel, mélangez avec de l’huile d’olive jusqu’à obtenir une émulsion. Sel, poivre, et versez dans un saladier.

miel recette

On y rajoute nos endives crues, coupées en rondelles. Et on peut se faire plaisir avec des morceaux de comté, des noix, des pommes ou des poires. Ou tout en même temps d’ailleurs.

Et on mélange.

Fini l’amertume, vous pouvez kiffer les endives, et passer dans la catégorie des adultes.

Et la prochaine fois, on fera des coquillettes-jambon, pour rester des enfants.

61650cookie-checkSe réchauffer au coin du four
Partager cet article via :
Start_bitching

Start_bitching

One thought on “Se réchauffer au coin du four

  1. J’ adore la rédaction, l’humour de ce texte 🤩🤩. Du coup je m’empresse de noter les 2 recettes, très tentantes. Je les réaliserai pour mes filles lors d’un prochain repas familial 😁😁. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top