Le guide du touriste Francophone : l’Océan Atlantique

En cette année un peu particulière de pandémie, pas toujours évident de partir à l’autre bout du monde , alors pourquoi ne pas en profiter pour partir à la découverte de nos propres contrées ? L’équipe de La Fléministe vous emmène sur son tour de France (et de Belgique) et vous prouve qu’il n’y a pas besoin d’aller si loin pour découvrir des merveilles !

 

L’océan Atlantique (by Julch)

 

Je devais vous parler d’un endroit que j’aime particulièrement en France. J’ai beaucoup cherché, je pensais à pleins d’endroits que j’aime bien, mais aucun ne ressortait comme mon préféré. En fait, j’ai remarqué que parmi les endroits auxquels je pensais, ils avaient tous un point commun : l’Océan Atlantique. J’ai donc choisi de vous parler de cet océan, et plus particulièrement de sa partie vraiment ouest, c’est-à-dire globalement du sud de la Bretagne à La Rochelle.

 

L’océan, ce n’est pas que de l’eau

Si j’aime tellement l’océan, c’est parce que ce n’est pas seulement de l’eau, il est vivant. Il a cette faculté d’évoluer pour n’être jamais le même. Tantôt calme et reposant, il peut s’avérer terrifiant. Le doux son des vagues, de l’écume qui s’échoue sur la plage, des rouleaux qui se heurtent aux rochers. Il est l’infini, tellement immense et majestueux. On y voit un voilier au loin. Sa couleur se marie parfaitement avec celle du ciel, où quelques nuages d’une beauté rare viennent troubler l’uniforme horizon.

l'océan et un voilier

Un environnement riche

La diversité de la côte est extraordinaire. Les paysages s’enchaînent et ne se ressemblent pas. Une forêt de pins, au bout de laquelle se dévoile une plage de sable blanc, sur laquelle on se crame les pieds. Un peu plus loin, pleins de rochers, sur lesquels on grimpe tel un aventurier. Le soleil mêlé au vent nous promet un teint halé (enfin cramé), même si l’eau n’est pas si chaude (mais une fois qu’on est dedans elle est bonne). Profitez d’une balade à vélo.

le vélo à la plage

On peut découvrir les marais salants de Guérande, la station balnéaire de La Baule, les pins de Saint-Brévin, le passage du Goix, les plages de sable fin sans fin de Saint-Jean-de-Monts, les côtes rocheuses des Sables d’Olonne. L’Atlantique, c’est aussi des îles : Noirmoutier, Ré. Il y a des endroits merveilleux, moins célèbres, tel la plage du Veillon, où jadis il y a avait des dunes.

 

Les coups de cœur

Dans les coups de cœur, on commencera par Le Croisic, charmante presqu’île où il fait bon vivre. La sérénité d’une douce ville, associée au sauvage du large. On pourra y flâner sous un air de vacances, tout comme s’y ressourcer dans l’air marin. Second arrêt, la plage de l’Anse Rouge, à Noirmoutier. Un paysage idyllique. Une crique, avec une eau turquoise, à l’abri des vents. Dernier arrêt, le phare des Baleines, à Saint-Clément-des-Baleines, sur l’île de Ré. Parmi les nombreux phares qui jonchent la côte Atlantique, le phare des Baleines est l’un de mes préférés. Reconnaissable parmi tant d’autres, il s’élève dans cette couleur claire (de pierre calcaire), offrant une vue imprenable sur l’immensité.

plage de l'anse rouge

La plage de l’Anse Rouge, à Noirmoutier

L’océan Atlantique offre une côte diversifiée qui vous permettra de trouver votre bonheur. Peu importe le type de vacances que vous souhaitez (repos, sport, randonnée, culture, bronzer, manger des glaces…), vous trouverez forcément un endroit sur la côte qui vous conviendra.

 

PS : les photos sont de moi !

50220cookie-checkLe guide du touriste Francophone : l’Océan Atlantique
Partager cet article via :
Julch

Julch

J'aime l'humour et la bienveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top