Le rappeur Laylow évoque les violences conjugales de manière inattendue à travers son nouvel album

Si L’Etrange Histoire de Mr Anderson ne vous dit rien, alors vous êtes surement en train de passer à côté de l’un des meilleurs albums de rap de l’année. Seulement un an après la sortie de son succès Trinity, Laylow est de retour avec ce nouvel album aux allures de long métrage, grâce auquel, il vient de réaliser l’un des meilleurs démarrages de l’année aux côtés de SCH et Booba.

© Ilyes Griyeb

 

Du cinéma au coeur de l’histoire

“Pas de lecture aléatoire”, voici la règle indispensable que nous donne Laylow pour apprécier pleinement cet album concept. Sur les 20 pistes qui composent le disque, les morceaux et les interludes s’enchainent. Petit à petit, l’histoire prend forme faisant de ce projet un vrai film auditif.

Pour que notre immersion soit des plus réussie, le rappeur a également imaginé un sublime court-métrage d’une vingtaine de minutes réalisé par Osman Mercan. On se retrouve alors plongé dans une ambiance sombre et fantastique semblable à l’univers de Tim Burton.

 

 

Ce Mr Anderson se présente comme étant “l’autre face” de l’artiste. Véritable personnage ou alors pur produit de l’imagination du rappeur, le doute plane quant à sa réel existence. Une scène qui n’est pas sans nous rappeler le classique de David Fincher, Fight Club dont Laylow confirmera s’être inspiré. Une sorte de Tyler Durden envoyé pour l’éloigner de ses vices en le poussant à réaliser ses rêves.

 

Une bien triste réalité derrière cette fiction

Au-delà de la dimension onirique que l’on retrouve sur cette album, la réalité reste bien présente. À travers cette histoire, Laylow en profite pour dénoncer plusieurs problèmes de société. Il crée la surprise sur les tracks 16,17 et 18 en abordant le thème des violences conjugales. Un sujet plus que jamais au coeur de l’actualité à l’heure où l’on recense plus de 40 féminicides depuis le début de l’année 2021.

il réussit l’exploit de nous mettre face à cette réalité pour qu’on ne puisse plus fuir. Une voisine qui hurle sous les coups de son mari dans l’interlude C’est eux contre nous. Des cris qui nous laissent imaginer les pires scènes de violences dans nos têtes. Des amis totalement dans le déni face à cette situation en restant bloqués sur leur partie de Fifa. Tu comprends maintenant ?

Avec le morceau HELP, Laylow métaphorise ces violences conjugales de façon originale en les comparant à de la musique. Une salle de concert sans public, “ces chansons que personne n’aime entendre” et qui soulèvent certains traumatismes comme celui d’un enfant qui entendrait sa mère crier à l’aide. Il cite également Dalida avec son titre Mourir Sur Scène mais comme il le précise, dans cette situation, personne n’applaudit.

Découvrez L’Étrange Histoire de Mr Anderson de Laylow

 

 

Apple Music : https://music.apple.com/fr/artist/laylow/1252679128

Spotify : https://open.spotify.com/artist/0LnhY2fzptb0QEs5Q5gM7S?si=-TPPfQmyRWagELAGwLOVCQ&dl_branch=1

Deezer : https://deezer.page.link/qP2N4jmmCc7iKoSr7

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCdurFHA7O22wzSKpQCcW4eg

Site Officiel : https://www.laylow.fr/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

50400cookie-checkLe rappeur Laylow évoque les violences conjugales de manière inattendue à travers son nouvel album
Partager cet article via :
Radio Thaïs

Radio Thaïs

Je teste des trucs sur internet ! J'écris #ON-OFF pour La Fléministe 🖌 - Ma Chaine Youtube : Radio Thaïs 🎬 - Mon podcast : Pop Express ! 🎙 https://radiothais.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top