Du pain et des (aires de) jeux !

Zou ! Tout le monde dehors !

Le beau temps est enfin revenu, on peut prévoir des activités d’extérieur avec les enfants, dont la plus courante est la plaine de jeux (ici en Belgique on dit plaine de jeux pour « aire de jeux » oui c’est comme ça et puis c’est tout). Définition : espace aménagé destiné aux enfants, et doté d’équipements tels que toboggans, balançoires, etc.

Je parle bien ici d’une vraie plaine de jeux, avec des tas de toboggans partout, des cabanes immenses, des pont de singe, des tas de trucs pour grimper partout, une aire valable, quoi.

jeux

Après le livre de chevet, le livre de banc

Chers parents, j’ai une bonne nouvelle pour vous : à partir du moment où votre enfant aura 5 ans, vous pourrez envisager cette activité AVEC un bouquin.

C’est une petite révolution : plus besoin d’être derrière votre progéniture pour le pousser/tenir/hisser/rattraper/encourager. Il voudra tout faire tout seul, et c’est une excellente nouvelle, parce que vous pourrez enfin vous vautrer sur le banc à côté avec ce livre que vous avez commencé il y a déjà deux mois et que personne ne vous laisse terminer.

À chaque fois que vous vous asseyez dans ce canapé avec ce roman dans les mains, on vous appelle, soit pour vérifier que vous êtes bien là, soit parce qu’il y a un problème que vous seule pourrez résoudre, évidemment, soit parce qu’on vous demande l’autorisation de faire quelque chose de généralement interdit, soit parce que c’est le moment que votre fils/fille choisira pour ENFIN raconter sa journée, ce qu’il/elle refuse obstinément de faire quand vous lui posez la question.

Bref, ce satané bouquin, dont la critique littéraire que vous avez entendue à la radio (une fois que les enfants étaient à l’école, sinon évidemment on n’écoute pas la radio quand les enfants sont là, ils n’aiment pas cela, qu’on écoute autre chose qu’eux, et puis ces gens qui parlent c’est CHIANT, dixit les miens, qui attrapent un joli vocabulaire) – respirez maintenant, la phrase n’est pas finie- vous avait donné l’envie instantanée de lire, de le dévorer, même, mais vous vous étiez endormis à la 3e page parce qu’il était tard, et puis après les choses se sont emballées, et deux mois plus tard, il faut recommencer parce que vous ne savez plus de quoi ça parle, … vous allez le LIRE.

A la plaine de jeux. Pendant que vos enfants s’amusent, qu’ils ont oublié votre existence, qu’ils font une activité saine qui ne coûte rien, et SANS vous.

jeu

C’est bien, MAIS.

Ceci dit, la plaine de jeux garde tout de même ses petits désagréments, auxquels il faut être prêts, c’est pourquoi votre mère indigne préférée vous fait une petite séance de coaching :

  1. Vous allez vous retourner, ou du moins détourner les yeux de votre livre à chaque fois qu’un enfant crie « maman » (ou papa). « MAMAAAAAAAN », et hop, toutes les mères lèvent la tête. C’est lequel ? C’est le mien ? Le vôtre ? Qu’est-ce qu’il a ? Ignorez tous les cris, éduquez vos enfants géniaux à venir vous trouver plutôt qu’hurler comme des gorets que l’on égorge. Vous susciterez l’admiration et l’envie chez les autres parents, ce qui est un sentiment parfois franchement bienvenu.
  2. L’inconvénient de ce genre d’endroit, c’est qu’il est plein d’enfants qui ne sont PAS les vôtres, et qui sont donc très loin d’être parfaits (comme le sont les vôtres, cela va de soi). Il faudra donc subir les cris, les pleurs et les doléances de ces petits mal élevés.
  3. Qui dit « enfants », dit « parents ». Et c’est ici que ce petit moment de détente peut, si on ne s’y prépare pas psychologiquement, devenir un petit enfer :
    1. Les parents fiers : l’enfant a grimpé une marche, c’est fabuleux, ils s’exclament « BRAVOOOOOOO » en prenant 1000 photos et vidéos. Plus ils sont fiers, plus ils parlent fort. Sachez que je sais de quoi je parle puisque j’ai fait exactement pareil, je ne m’en étais pas vraiment rendu compte jusque-là, Cette subite prise de conscience m’a fait mal, mais j’évolue.
    2. Les parents cool : ils font les parcours et vont sur les toboggans avec leurs gamins parce qu’ils sont jeunes, souples, légers. Ceux-là sont très énervants parce qu’on est jaloux, tout simplement. Nous aussi on grimperait bien ce mur d’escalade avec grâce, juste, on n’a pas envie de se faire une élongation à cause de ces conneries. Et puis, pour redescendre, est-ce que ce toboggan est assez LARGE ?
    3. Les parents qui ont peur que l’enfant se salisse. A ceux-là, je leur souhaite de renverser un pot de peinture fuchsia dans leur bagnole. Un enfant sale est un enfant qui a passé une bonne journée. Un enfant EST sale par définition, arrêtez juste de leur acheter des fringues hors de prix, et on se sentira tous mieux.
    4. Les parents qui apprennent subrepticement à leur enfant à « passer devant ». Ceux-là sont une fabrique à petits vieux qui vous piquent la place dans la file. Mieux vaut les ignorer, ou tout le moins les bombarder de regards haineux en leur envoyant de très mauvaises ondes.

livre

Installez enfin votre parenthèse

Une fois que vous avez intégré ces différents désagréments qui surviennent toujours, mais à des intensités diverses, vous pourrez faire abstraction de ce qu’il se passe dans le monde réel, et vous plonger dans ce roman passionnant. Pendant ce temps-là, vos enfants vont grimper, faire des choses hyper dangereuses qui font flipper grave, remonter les toboggans à l’envers (ils savent que vous ne regardez pas), mais vous serez dans un autre monde, délicieux.

Ils feront connaissance avec de potentiels futurs tueurs à gage dont ils ne demanderont même pas le prénom, construisant une amitié éphémère qui leur paraîtra délicieuse.

Ne vous inquiétez surtout pas : à un moment, ils reviendront auprès de vous. Ils reviennent toujours.

Parce qu’ils auront faim, tout simplement.

46640cookie-checkDu pain et des (aires de) jeux !
Partager cet article via :
Belge&Brune

Belge&Brune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top