Poilons-nous : La success story de l’épilation

Ne vous êtes-vous jamais demandé(e), accroupi(e) dans une position improbable essayant d’éliminer avec le plus grand soin certains de vos poils disgracieux, mais “bordel” (oui souvent dans les positions les plus inconfortables on devient vulgaire) pourquoi s’inflige-t-on ça ? Quel est le c****rd qui a décidé qu’il ne fallait pas de poil ? Sûrement encore un diktat de la société occidentale patriarcale moderne ! Je suis sûre qu’en Orient elles se font pas autant ch*** ! Et à la préhistoire hein ? Est-ce qu’on s’emmerd*** ? Puis d’abord les poils ça a une fonction hygiénique pas vrai ?

Balayons tous ces a priori et découvrons donc ensemble le véritable secret du poil, son histoire, sa fonction, ses modes….

 

Il était un poil…

poils la fléministe epilation

Contrairement aux idées reçues, on trouve des traces d’épilation dès la préhistoire ! Si aujourd’hui on se plaint de la douleur, à l’époque ni rasoir, ni crème, on faisait ça au silex, à la dure. Plus tard chez les Egyptiens, l’épilation est monnaie courante chez les plus nobles, très à cheval sur l’hygiène, ils s’épilent tout en signe de pureté, chez les Hommes, comme chez les Femmes. Oui oui Cléo avait son ticket de métro.

Chez les gréco-romains aussi on s’épile, on va même chez des “esthéticiennes” qui éradiquent les poils un à un avec des pinces à épiler ou bien carrément en les brûlant avec des noix de coco incandescentes (ce qui ne paraît pas du tout ni dangereux ni douloureux comme technique….). Là encore, cela concernait aussi les Hommes qui aimaient particulièrement avoir de belles jambes lisses à mettre en valeur sous leur tunique courte.

épilation antiquité poils

C’est seulement après la chute de l’empire Romain et sous l’avènement du Christianisme que les poils vont faire leur come-back (baby come back), en effet les poils sont un cadeau de Dieu, nul n’est en droit de refuser un cadeau (sauf quand ta belle mère t’offre des chaussettes avec des doigts séparés pour les orteils, ça tu as le droit de ne jamais le porter). Du coup pendant près de 5 siècles les hommes sont des Chabal, les femmes des Chewbacca.

C’est seulement au XIIIe siècle, lorsque pendant leur croisade, les chevaliers Francs découvrirent les beautés orientales lisses, sans aucun poils et ramenèrent leur savoir-faire (hammam, cire) au royaume, que l’épilation revint au cœur de la vie des Femmes d’occident (et seulement des Femmes) essentiellement les aisselles et le pubis.

À la Renaissance, par opposition à notre “pute à frange” du 21e siècle, on s’épile le front pour l’agrandir en symbole d’intelligence et on pratique la mode du “no poil” sur l’abricot.

Seule évolution depuis, l’apparition de l’épilation des jambes avec les premiers bains de mer en maillot court au début du XXe siècle.

L’épilation n’est donc pas vraiment patriarcale, ni moderne et encore moins occidentale, mais comment est perçu le poil au 21e siècle à travers le monde ?

 

Destination Poil

Le continent Africain compte 2 écoles. L’épilation des aisselles et du pubis chez les Hommes et les Femmes est ancrée dans la culture arabo-musulmane depuis des siècles, tandis que dans certains pays d’Afriques Noires (comme la côte d’Ivoire) le poil féminin est très apprécié car il prouve qu’une femme est naturelle et virile donc qu’elle sait prendre les choses en main au lit (Et que dire des femmes à moustache ?). Cependant l’influence occidentale est en train de peu à peu changer les habitudes chez les jeunes générations.

 

En Occident, l’épilation n’est pas qu’une affaire de Femme, puisque les Hommes aussi sont nombreux à y avoir recours pour les aisselles, le pubis mais aussi le torse et de plus en plus les jambes. Quelle belle perspective qu’une soirée épilation en amoureux au coin du feu…

épilation homme poils

En Asie, le poil est considéré comme “sale”, l’épilation constitue donc un véritable business en particulier chez les Japonais et les Indiens. Seule exception la Corée du Sud, où le poil pubien est un symbole d’estime de soi, certaines Coréennes vont même jusqu’à se faire implanter des poils au maillot (une bonne idée pour arrondir ses fins de mois en vendant ses poils pubiens sur Internet).

 

Bon donc tout le monde s’épile, les hommes comme les femmes et ce depuis la nuit des temps, mais ces poils, ils ont bien une fonction à la base ? Et niveau santé, on risque quoi si on les enlève ?

 

Notice du Poil

A quoi sert un poil ? 

Et bien à nous protéger ! Du chaud, du froid, des rayons UV, des poussières (pour les cils et les poils de nez), mais aussi de la déshydratation. En fait, le poil c’est un peu notre bodyguard mais sans le look de Kevin Costner.

Et si on enlève ses poils, on prend un risque ?

Pas de panique, cette fonction même si elle est ancestrale, est aujourd’hui compensée par les vêtements, les crèmes, les casquettes. Vous ne risquez donc rien de ce côté si vous ôtez vos poils.

Est-ce hygiénique de s’épiler ? 

Oui et non. Si on a une bonne hygiène avec ou sans poil cela ne fait aucune différence, le seul petit atout c’est que les poils (particulièrement sous les aisselles) ont tendance à conserver ou dégager plus d’odeur mais là encore aucun impact sur la santé et en ayant une bonne hygiène on ne “sentira” pas la différence.

L’épilation peut-elle avoir un impact négatif sur la santé ?

Ce n’est pas l’épilation en elle-même qui peut causer des soucis mais les effets secondaires qui peuvent en résulter : Poils incarnés infectés, coupures, irritations. L’important est de bien respecter certaines consignes : gommage, désinfection, lame neuve pour ceux qui préfèrent le rasage etc… (on évite de se raser au silex ou de se brûler les poils avec des noix coco incandescentes par exemple)

En conclusion épilation ou pas, il n’y a en vérité aucune preuve de contre-indication pour la santé (dans les deux sens).

épilation poil

Alors poil or not poil ? Telle est la question.

La réponse est “comme vous voulez”, vous pouvez continuer de vous épiler sans craindre d’être seulement influencé par la société, ou bien laisser pousser vos poils de manière naturelle, l’un ou l’autre ne changera rien au fait que vous êtes, une personne “au poil”.

41880cookie-checkPoilons-nous : La success story de l’épilation
Partager cet article via :
MissAugine

MissAugine

Femme, flemmarde et féministe. J'aime vivre d'humour et de bières fraîches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top