Il était une chanson… chapelle

Je m’incruste dans cette catégorie « Il était une chanson », habituellement contée par Brice, pour le temps d’un article, puisqu’il est une artiste et une chanson dont j’aimerais vous parler. Léger changement de registre, puisque je vous emmène faire un tour dans mon univers, celui de la chanson française. Un titre absolument pas banal et même carrément original, avec une belle histoire associée.

 

Il était une chanson… :

Pomme – chapelle

 

Pomme

Pomme

Pomme, par Lisa Miquet

 

Pomme est une jeune artiste, qui commence à s’imposer sereinement sur la scène de la chanson française. Comme en témoigne sa récente Victoire de la Musique d’artiste féminine de l’année. Je dis bien artiste, car ses compétences sont multiples. Auteure, compositrice, interprète, musicienne (guitare, autoharpe). Je l’ai découverte par sa chanson « Sans toi », issue de son EP composé de 4 titres : « En cavale ». J’ai aimé sa douce voix et sa bouille d’ange. J’ai en même temps appris à découvrir son premier album « A peu près ». Il est le parfait album d’une jeune artiste promise à un bel avenir. Une voix claire (haha), de jolis textes.

Cet album, il est beau, il est doux. Pour autant, reflète-il vraiment la personnalité de Pomme ? Pas tant que ça. Par sa jeunesse, Pomme s’est laissée guider, sans doute par manque de confiance (à cause de ça ?). Ce premier album ne sonne pas si juste, elle n’en a écrit que 4 ou 5 chansons. Pour se sortir de tout ça, il lui faut péter un câble, aller au bout de ses idées, se faire confiance et oser s’affirmer.

 

Les failles

Les failles, albums de Pomme

Pomme, en s’affirmant, se révèle (enfin ?). Et vous savez, elle n’a rien de spécial, elle n’a rien de plus que vous, elle est comme vous finalement. Comme vous, c’est-à-dire unique et exceptionnelle, certes, mais surtout une personne avec ses doutes, ses anxiétés. Une personne avec ses failles. C’est justement ses failles qu’elle nous livre comme un journal intime dans son second album. Un album personnel, incroyable de sincérité, d’une intimité réconfortante. Un album sur lequel elle a écrit et composé toutes les chansons, un album qui lui ressemble. Un album qui lui fait du bien autant qu’il nous en fait aussi.

La magie de cet album ne réside pas seulement dans ses sons ou ses textes, mais aussi dans son histoire, celle de sa création notamment.

Janvier 2018. Pomme s’isole pendant deux semaines dans une jolie maison de campagne. Peu de réseau, pas d’internet. L’endroit parfait pour lire des livres, réfléchir, pleurer, mais surtout écrire des chansons. De ces deux semaines, sortiront douze chansons. Onze d’entre elles formeront Les Failles, la première version de l’album avant les rééditions Les Failles Cachées et celle d’Halloween.

Pomme nous raconte cette période dans un documentaire :

 

Chapelle

Je vous ai parlé de Pomme, des Failles, il est maintenant temps de vous parler de Chapelle.

Il s’agit du dernier titre de l’album, et il vient se poser presque naturellement comme une spirituelle conclusion. Avec cette chanson, Pomme nous emmène dans un énième voyage en plein cœur des Failles. Elle nous embarque, dans un moment de lâcher-prise, dans une douce improvisation. Avec sa voix, ses ahah, ses ouhouh, dans la beauté, la douceur et l’imperfection (les failles ?) de l’acoustique d’une chapelle. Cette chanson n’est pas repassée par un studio, la version de l’album est la version originale, enregistrée dans une chapelle, d’où son nom d’ailleurs.

chapelle, par ambivalentlyyours

Source : Instagram Pomme

Mais que faisait Pomme dans une chapelle ?

En fait, lors de la création des douze chansons à la campagne, Pomme a trouvé une chapelle. Le côté résonnant d’une chapelle, ça sonne bien. Alors Pomme en profite pour y enregistrer une maquette au propre de l’ensemble de ces créations.

Puis, elle décide de faire n’importe quoi. Elle se lance dans une improvisation a capella. J’aurais aimé pouvoir vous raconter le sens des paroles de cette chanson, mais je ne le peux. En effet, de paroles, il n’y en a pas. D’ailleurs, Pomme considère cette chanson comme n’étant même pas une chanson, elle ne serait même pas capable de la rechanter, puisque c’était une pure improvisation.

Cet essai, enregistré, est d’une symbolique forte. Il ne pouvait pas ne pas figurer sur l’album. C’est pourquoi il le clôture, tel un chaos dans un monde imparfait rempli de failles. Il est un ultime échantillon de ces instants de janvier 2018, telle une preuve de la liberté que Pomme s’est enfin accordée.

 

Et il était une chanson :

Pomme – chapelle

 

 

39070cookie-checkIl était une chanson… chapelle
Partager cet article via :
Julch

Julch

J'aime l'humour et la bienveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top