Monologue du solitaire, Jean-Marc Maraval

En ce mois de Saint-Valentin, quel meilleur moment pour rédiger une petite annonce à la recherche de l’amour ?  Aujourd’hui, je laisse la place à Jean-Marc Maraval : 

 

“J’ai l’impression que ça ne va pas être facile de passer cette annonce dans le journal mais je ne peux pas faire autrement.

Pourtant, d’habitude, rencontrer quelqu’un ce n’est pas sorcier.

On dit quand-même que le Robert, il n’aurait pas rencontré sa femme par hasard.

Faut dire aussi que c’est la seule suédoise de la vallée.

On dit même qu’il serait allé dans une agence, une agence spécialisée si vous voyez ce que je veux dire.

Moi, je ne veux pas une suédoise. Je veux juste rencontrer quelqu’un qui serait d’accord. Alors, le journal, ça devrait suffire, mais ça ne va pas être facile … et puis je sais pas trop comment démarrer. Les autres annonces, elles commencent comment ? C’est pas pour copier mais ça peut aider, non ? Hum, …, hum hum, … je vais faire pareil.

J’annonce la couleur : ” 59 ans, célibataire, … “.

Ça a le mérite d’être clair.

Pour parler d’un gars comme moi, ma mère disait ” vieux garçon “. Mais moi ça ne me plaît pas. Ça fait plouc. Et puis je ne suis pas vieux d’abord.

Je reprends : ” 59 ans, célibataire, proche de la nature “.

Voilà ça campe le personnage. Pour être plus proche de la nature que moi, ça ne va pas être facile vu que j’habite en pleine forêt.

J’aurais dit proche du cinéma, j’aurais menti. C’est vrai quoi ! Le premier cinéma est à 20km. Même qu’il n’est ouvert qu’un samedi après-midi par mois, quand il n’y a pas la coupe du monde.

Et puis on ne dit pas ” proche du cinéma “, on dit ” amateur de cinéma “. Nuance.

” 59 ans, célibataire, proche de la nature, cherche partenaire “.

C’est  bien, ça, partenaire. Ça laisse des ouvertures.

Et puis c’est un mot à la mode.

Les grandes marques elles sont toutes partenaires officielles de quelque chose.

Moi, je ne suis pas une grande marque, alors je ne vais pas mettre partenaire officiel … officiel, ça fait trop sérieux … mais je garde partenaire.

” 59 ans, célibataire, proche de la nature, cherche partenaire pour projet commun “.

En fait mon projet n’est pas si commun que ça.

J’ai dans l’idée qu’on ne doit pas être très nombreux à s’intéresser à cette bestiole. Il y a bien eu les écolos qui avaient fait campagne pour qu’il y ait moins de morts sur la route mais je ne crois pas que mon projet les intéresse au point d’en être partenaire.

Pourtant il faut absolument qu’on soit deux étant donné qu’au moment de l’accouplement, ils sont deux.

J’observerai le mâle laissant à ” partenaire ” le soin d’observer la femelle.

Ou bien le contraire, je suis prêt à faire des concessions, mais je veux absolument découvrir ce secret que seule l’observation dévoilera.

Comment le hérisson mâle fait-il pour aimer sa femelle sans se piquer le ventre ?

Ça, je ne l’écris pas.

Je l’expliquerai.

Mais je sens que ça ne va pas être facile.”

 

Jean-Marc Maraval

 

On en profite pour vous faire découvrir  La Brouette en Scène !
Comment faire vivre le spectacle vivant en zone rurale ? En aménageant son salon/bibliothèque pour accueillir une fois par mois une scène ouverte aux artistes qui offrent des spectacles de qualité ! 

 

36510cookie-checkMonologue du solitaire, Jean-Marc Maraval
Partager cet article via :
Camille

Camille

Retrouve-moi sur "La Fléministe" pour découvrir mes trouvailles sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top