Doriane Claireaux, dessin, mer, et acceptation de soi

Doriane Claireaux, c’est une passionnée. De dessin, de nature, de l’océan… Mon coup de coeur ? Sa série sur les sirènes et tritons où se mêlent art et acceptation de soi. Aujourd’hui, je vous fais découvrir cette artiste au style affirmé !

Une passion depuis l’enfance

Doriane a commencé le dessin toute petite. Enfant, elle s’exerçait grâce aux livres “j’apprends à dessiner”, et portait déjà un intérêt pour les rosaces et modèles géométriques. Aujourd’hui, elle travaille essentiellement sur support numérique, sur une tablette wacom sans écran. Cependant, elle apprécie encore de créer sur papier, au crayon ou à l’aquarelle, ” je trouve ça très reposant pour les yeux !”.
aquarelle

Un style bien particulier

Ses paysages noir et blanc : 

On se croirait au cinéma, un arrêt sur image d’un film en noir et blanc. Ses productions sont travaillées durant des heures, pour nous offrir un univers aux détails impressionnants.

nb

nb2

nb3

 

Sa série sur les poissons, sirènes, tritons

Créant sur ce thème il y a plusieurs années, elle décide de revenir à ses premiers amours durant le premier confinement : “l’océan me manquait beaucoup !”.  Doriane dessine les fonds marins et adore ça. Elle combine son amour pour les animaux marins et les formes géométriques.

whale

 

Corps et acceptation

Et puis, Doriane Claireaux veut innover, tenter de nouveaux projets. Elle se jette à l’eau, et commence à dessiner des sirènes. Mais encore une fois, avec un style bien à elle. Les hauts du corps seront dessinés grâce à des modèles. Elle commence par elle, elle modèle et remodèle son corps en dessins: “c’était d’abord un travail sur moi, un moyen de mettre en avant mon corps et de l’accepter tel quel. La première sirène a été faite à partir d’un nu de moi, pris au téléphone dans ma salle de bain”. 

 

sirene

En plus de l’aspect artistique, Doriane trouve cette expérience thérapeutique : “je pense avoir davantage gagné confiance en mon corps”. Elle décide de continuer cette série, et souhaite que ses dessins représentent  “des corps moins standards, plus naturels, plus vrais.”

 

sirene 2

Ses modèles, elle les trouve sur Instagram, suite à une story où elle évoque son idée de réalisation. Un première personne la contacte, et c’est une superbe expérience. Elle décide de renouveler sa demande, et plusieurs intéressés se manifestent alors.

 

triton
“J‘ai retrouvé chez certains ce même travail sur l’acceptation de son corps que j’avais eu avec ma première sirène ! C’est avec cette énergie là que j’aime travailler, installer un climat de confiance dans lequel les gens peuvent s’épanouir sans peur de jugement de ma part et leur offrir une vision différente de leur corps. Je veux qu’elles se sentent belles et fortes, et ça c’est gratuit !”

 

Les inspirations de Doriane Claireaux

Mais d’où lui vient cette inspiration ? Doriane a grandi à côté de l’océan: “il regorge de trésors bien trop sous-estimés”. Elle est inspirée par la nature, la forêt, les marécages. Doriane rêverait de faire un séjour en montagne ! Elle puise aussi ses idées créatrices dans ses rêves, dans lesquels elle oublie à son réveil les personnes, les visages, mais jamais les paysages…

Le monde sous-marin, c’est son thème de prédilection, le choix du cœur. Elle apprécie sa richesse, son inaccessibilité, ses trésors… et nous le partage avec beaucoup de talent !
cl

 

Et les réseaux ?

Son réseau social préféré, c’est indéniablement Instagram. Poussée par ses proches, elle a décidé de créer son compte afin d’exposer ses créations. (et c’est tant mieux pour nous !) Initialement peu adepte des réseaux, elle se prend au jeu, apprécie poster ses dernières créations et découvrir d’autres artistes !  Elle profite même de notre interview pour passer une petite dédicace : “un gros big up au groupe d’entraide Femin’art évidemment, sans elles je n’en serais surement pas là <3”.

 

Les coups de cœur sur Instagram de Doriane Claireaux

Doriane suit un grande nombre de comptes sur la plongée sous-marine, les univers marins, où elle aime y découvrir de nombreuses espèces, “c’est super inspirant!”. Elle fond pour certaines publications, comme ce petite poulpe sur la page @ocean_obsessions_. 
Merveilleuse nature !

 

poulpe

 

Elle ne se limite pas aux comptes sur la nature : je suis une page en particulier pour tout ce qui concerne l’univers cyberpunk : @aishy.jpg. Les œuvres du groupe de soutien Femin’art sont inspirantes à tous les niveaux, ça me donne une énergie de dingue pour être créative et pour m’améliorer !

Et la suite pour Doriane Claireaux ?

Doriane reste mystérieuse sur son avenir créatif : “J’ai quelques idées de projet déjà, mais c’est top secret ! ;)” Nous avons hâte de découvrir ses nouvelles créations ! En attendant, je vous invite à la suivre sur son compte Instagram, et peut-être que j’aurais le plaisir de vous voir en sirène ou triton prochainement !

30030cookie-checkDoriane Claireaux, dessin, mer, et acceptation de soi
Partager cet article via :
Camille

Camille

Retrouve-moi sur "La Fléministe" pour découvrir mes trouvailles sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top