Odiora, des bijoux pour oreilles attentives

Odiora, c’est le nom d’un marque française de bijoux pour appareils auditifs et implants cochléaires, crée par Nathalie Birault, malentendante. Portrait.

odiora

Les premières années d’Odiora

12 ans, c’est l’âge de Nathalie Birault quand le diagnostic tombe : surdité sévère. En pleine adolescence, scolarisée en milieu ordinaire avec des « entendantes », la jeune fille souffre de cette audioprothèse. Le marron est la seule couleur existante pour ce nouveau compagnon de vie, elle qui rêve d’élégance et de se démarquer avec un style bien à elle.

Elle apprivoise néanmoins cet appareil, se passionnant même pour son fonctionnement, au point d’effectuer des stages chez un audioprothésiste. Nathalie arrive à se faire customiser ses appareils auditifs. Adieu le marron, bonjour le transparent ! Elle portera même des coques « rose flashy » à son entrée au lycée.

rose
source : https://www.facebook.com/ODIORAbijoux/photos

L’émergence d’une identité, d’un style !

Nathalie rêvait de devenir audioprothésiste, malheureusement, son niveau d’audition ne le lui permettra pas. Changement de plan, direction les Beaux-Arts à Saint-Etienne, où elle peut laisser libre cours à sa sensibilité artistique. 5 ans de formation pour exprimer pleinement sa singularité.

Lors d’un voyage, Nathalie découvre la culture tahitienne, et plus particulièrement la fleur de Tiaré, que tout le monde porte à l’oreille.

tiare
source : https://www.facebook.com/ODIORAbijoux/photos

La naissance d’Odiora

C’est arrivé lors d’un atelier de création de bijoux. Le concept était là, elle voulait customiser les appareils, Odiora naissait. Notre créatrice veut faciliter la vie de toutes les personnes qui passent par le chemin de l’acceptation de ce handicap. Elle souhaite changer le regard du monde sur le handicap auditif, grâce à ses bijoux innovants. Elle commence par les siens, puis crée les premiers modèles qui rencontrent le succès auprès de ses proches. Nathalie s’affirme, en bijoux. Elle se lance vraiment dans l’entreprenariat en 2015, année où elle a offert un de ses bijoux à une petite fille malentendante. Face à la réaction de cette dernière, Nathalie réalise qu’elle n’offrait pas seulement un bijou, mais un moyen de redonner confiance et d’assumer sa différence. 

 

odiora

 

Constat : Les personnes sont attirées par la beauté du bijou, avant de voir l’appareillage.

Et c’est exactement ce qui m’est arrivé. En défilant les publication sur Instagram, mon regard s’arrête sur ses photos d’oreilles mises en beauté par une fleur. J’adore l’originalité de ce bijou. Mais c’est en lisant la légende que j’ai compris qu’il s’agissait d’un bijou pour appareils auditifs et implants cochléaires ! J’étais bluffée, et obligée de vous faire partager ma découverte ! 

 

bijou rouge

 

La conception

Dans ses ateliers à Lyon, Nathalie dessine et conçoit les modèles. Concernant les matériaux utilisés, ils sont à 100% d’origine française. On retrouve du cuir, du plexiglass, du coton, du silicone ainsi que des métaux non allergènes.

création
https://www.facebook.com/ODIORAbijoux/photos

 

Nathalie forme et confie l’assemblage des bijoux à des ouvriers en situation de handicap, au sein d’un ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) à Lyon ! Un vrai travail d’équipe !

 

L’avenir d’Odiora

Pour s’agrandir et toucher plus de personnes, Nathalie souhaite s’associer à des professionnels, des audioprothésistes qui pourraient proposer ses créations. La créatrice a dans aussi dans l’idée de lancer des accessoires pour les hommes.

Aujourd’hui, c’est plus de 7 millions de français qui reconnaissent avoir au moins une déficience auditive. En prenant l’angle des limitations fonctionnelles auditives, on estime que 10 millions de personnes sont concernées, dont seulement 20 % sont équipées d’un appareil auditif.  Nathalie Birault rêve que ses bijoux aident certains à franchir le pas…

 

Pour en savoir plus sur Odiora, c’est ici :

Le site

Facebook

Instagram

Twitter

bijoux

 

Camille

28280cookie-checkOdiora, des bijoux pour oreilles attentives
Partager cet article via :
Camille

Camille

Retrouve-moi sur "La Fléministe" pour découvrir mes trouvailles sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top