Stéphanie Frappart : la femme qui sifflait les hommes !

J’ai volontairement commencé à écrire des articles dans cette rubrique sportive en parlant d’autres sports que le football. Cela aurait été trop facile. Car même chez les femmes je considère que le football est le sport dont on parle le plus. Alors après trois sujets évoquant chacun un sport différent, je pense que je peux enfin vous parler de football !

Le football féminin a connu une mise en avant médiatique ces dernières années. Surtout depuis que l’équipe de France féminine a atteint la demie-finale de la dernière Coupe du Monde en 2019. Mais au delà de ces femmes joueuses, il y a en d’autres qui s’illustrent au milieu des hommes. Stéphanie Frappart est de celles-ci. Elle est devenue la première femme à arbitrer un match de Ligue 2 masculine en 2014, puis de Ligue 1 en 2019. Elle se hisse même au niveau mondial en arbitrant des matchs internationaux, aussi bien féminins que masculins.

Stephanie Frappart
Stephanie Frappart, première femme à arbitrer des hommes au niveau international.

 

Discrète mais efficace

Aux commandes de “l’Olympico” (choc entre Lyon et Marseille) en octobre dernier, Stéphanie Frappart a consacré toute sa carrière au football. A commencer par être joueuse avant de devenir arbitre, au niveau national en 2010 puis international en 2011. C’est vers le milieu des années 90 qu’elle se décide à devenir arbitre plutôt que joueuse voyant la faible popularité du football féminin à l’époque.

Stephanie Frappart
Stephanie Frappart, arbitre feminin internationale.

Elle gravit les échelons rapidement grâce à son professionnalisme, arbitrant progressivement des matchs féminins de divisions inférieures puis de D1 avant de porter la tenue jaune lors d’une rencontre de l’Elite masculine en Avril 2019. En peu de temps, elle est confirmée dans le corps arbitral pour la saison de Ligue 1 2019/2020 aux côtés des hommes, et est également désignée pour arbitrer la finale de la coupe du monde féminine en juillet 2019.

A cette époque elle déclarait au journal Le Monde “J’ai accompli deux de mes objectifs en deux mois[…]Le plus dur commence, je sais que je suis attendue. Je vais devoir faire ma place comme je l’ai faite en Ligue 2.”

 

Une arbitre reconnue

2019 a vraiment été son année. Elle y reçoit la très prestigieuse récompense de meilleures arbitres féminines du monde décernée par l’International Federation of Football History & Statistics (IFFHS). Aucun arbitre français, homme ou femme, n’avait reçu cette récompense depuis 1989.

Avec 80 matchs de Ligue 2 et 18 de Ligue 1 en tant qu’arbitre central à sont actif, Stéphanie Frappart a su trouver sa place. Car si elle a pu essuyer les critiques, voire les insultes mysogines au début, elle est aujourd’hui respectée et ses décisions lors des matchs ne sont pas plus contestées que celles de ses homologues masculins.

Il lui tient à coeur désormais de montrer l’exemple espérant susciter de nouvelles vocations auprès des jeunes filles et femmes dans ce sport.

Je vous laisse découvrir un sujet de France 3 Poitou-Charentes évoquant son 1er match d’arbitre de Ligue 2 en 2014.

16180cookie-checkStéphanie Frappart : la femme qui sifflait les hommes !
Partager cet article via :
kobaye

Julien

Plus il y a de gruyère, plus il y a de trous...et plus il y a de trous, moins il y a de gruyère !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top