Il était une chan… Nirvana !

Il était une chan…

Il était Nirvana !

 

Il m’est impossible, en tant que fan de la première heure, de parler de Nirvana sur un seul « Il était une chanson ».

C’est pourquoi, j’ai opté pour un « Spécial Nirvana » en 3 chansons.

Et aujourd’hui, on ressort nos plus beaux jeans troués, nos t-shirts larges et colorés sur sous-pulls, nos Converses et on va secouer nos têtes très fort (cheveux « crades » facultatifs… Les cheveux aussi, d’ailleurs) dans un gymnase sombre.

Vous l’avez deviné, aujourd’hui, il était :

 

                    Smells Like Teen Spirit 

 

La naissance du Grunge

 

Nirvana – s’il était encore nécessaire de les présenter – c’est tout d’abord la rencontre de Kurt Cobain et Krist Novoselic (le bassiste) dans la petite ville Américaine d’Aberdeen, État de Washington.

Nous sommes en 1987 et ces deux passionnés de Rock, s’apprêtent à lancer le mouvement  « Grunge ».

Pas moins de quatre batteurs vont se succéder au début de la formation du groupe et c’est avec Chad Channing que va sortir leur premier album Bleach en 89. Avec pour titre phare: About A Girl

L’album rencontre un beau succès mais il manque cependant un petit supplément d’âme à Nirvana pour faire une véritable différence dans le milieu du Hard Rock / Punk qui pullulait du côté de Seattle à la fin des années 80.

 

Taper plus fort…

 

Cette petite touche en plus, c’est un certain Dave Grohl qui va l’insuffler en se mettant derrière la batterie. Nirvana était né et allait taper fort, très fort…

Et en octobre 1991, ils allaient provoquer un véritable raz-de-marée en « jetant » (littéralement) un bébé dans une piscine. Cette image, on l’a encore toutes et tous en tête, placardée sur un mur ou dans notre CDthèque car il s’agit de la pochette d’un des albums les plus cultes de tous les temps :

 

Nevermind…

 

Alors, d’accord, je vous entends déjà :

« Ouais mais Nevermind est un véritable bijou, plein de tubes et Smells Like Teen, ça suffit maintenant ! »

Et… C’est vrai ! (un peu…) A titre personnel mes préférées de l’album sont In Bloom (pour son clip décalé rendant hommage aux Beatles) et Lithium.

Il n’empêche qu’il est impossible d’évoquer Nirvana sans Smells Like Teen Spirit pour une simple et bonne raison :

Cette chanson est le plus gros succès commercial du groupe et elle signera, par la même, le début de la fin dans l’esprit de Kurt Cobain.

 

L’avènement (du Grunge…)

 

Ceci étant, et bien qu’entendue Ad’ Vitam Nauseam, ce titre reste un excellent morceau de Rock. Synthétisant l’essence du Grunge : Le Hard Rock rencontrait le Punk, tout en rendant hommage à des groupes plus « Glam » (The Beatles, Queen, Led Zeppelin…) dont Cobain était fan.

Mais ce gros riff de guitare (de quatre accords seulement), cette ligne de basse et cette batterie lourde – et pourtant plus technique qu’on ne veuille le retenir –  n’auraient pas suffit à les propulser au Panthéon du Rock sans des paroles « Made In Cobain »…

 

« Hello, Hello, Hello, How Low…”

 

Kurt cobain

 

Je n’aime pas toujours expliquer le sens des paroles, surtout lorsqu’elles sont aussi énigmatiques, pour ne pas dire cryptiques, et sombres que dans Smells Like Teen…

La chanson s’ouvre sur :

 

« Load up on guns and bring your friends,

It’s fun to lose and to pretend »

 

(Chargez vos flingues et ramenez vos potes,

C’est marrant de perdre et de faire semblant…)

 

Et c’est d’ailleurs, et de toutes façons, sans explication aucune de ces dernières que cette chanson est devenue un véritable Hymne pour toute une génération dite : « X » et « No Future » dont je fais toujours, un peu, parti.

Et c’est pourquoi, je trouve qu’il est toujours dommageable, même impossible de se passer de ce morceau qui est, pour bon nombre, toujours bien plus qu’une madeleine de Proust.

 

Il est quand-même bon, pour l’anecdote, de rappeler que cette chanson avant de devenir cet emblème Anarchique Adolescent que l’on s’est approprié est venue de la phrase : « Kurt smells like teen spirit » que son amie Kathleen Hanna à écrit sur un mur de sa chambre en référence au parfum « Teen Spirit » que portait la petite amie de Cobain.

 

Le reste :

« Un moustique, un albinos, un mulâtre, ma libido… »

appartient à l’histoire. De la musique mais surtout, toujours un peu, la nôtre.

 

Et c’est pourquoi, pour l’heure, je vous propose pour ma première partie sur Nirvana, de (re)venir avec moi, quelques lycéens, des pom-pom girls et même un homme d’entretien, pogoter dans ce gymnase sombre et vous rappelez que, le temps de quelques minutes, on en a jamais assez de se sentir un esprit adolescent…

 

Et Il était une chanson :

Smells Like Teen Spirit – Nirvana

15950cookie-checkIl était une chan… Nirvana !
Partager cet article via :
Brice

Brice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top