La flemme de raconter ma vie sentimentale

 

Plus jeune l’idée d’avoir ou non une vie sentimentale n’était pas une source d’angoisse, au contraire. Je pensais pouvoir être amoureuse de Elvis, papa, doudou lapin, Martin, Maxime, Arnaud. Même Camille si je le voulais ! Au fond je ne me posais pas de question, et suivre mon instinct allait très bien. Puis j’ai grandi et j’ai découvert, grâce à l’avis de tout un tas de personnes à qui je n’avais rien demandé, que ce n’est pas aussi simple qu’on le croit…

 

Déjà j’ai appris que l’amour et les boîtes de conserve avaient une date limite de consommation similaire. Tous deux peuvent durer 3 ans, 5 ans ou 7 ans, en fonction de la provenance et de la qualité des produits. Autre point commun entre une boîte de ravioli et un ex, plus le temps passe après la première ouverture, de la boîte ou de son cœur, plus on perd en saveur. C’était donc ça.

Boîte de chocolat 100% pur amour rouge: Amazon.fr: Epicerie

Malgré cette fenêtre de tir assez faible, il faudrait tout de même en profiter pour se marier. Car oui l’amour ne se suffit pas à lui même, il faut s’engager. Gare à celles qui n’ont pas trouvé leurs partenaires “à temps”. Passé 35 ans sans être mariée, on risquerait de se transformer en monstre, à l’odeur mi-soupe Liebig mi-croquette pour chat (pour rester sur une thématique de haute gastronomie). En un mot, ou plutôt deux, une vieille fille.

Je vous laisse découvrir l’étendue des dégâts donnés par des recherches extrêmement poussées sur internet.

 

“Une vieille fille désigne une femme sans enfant qui a dépassé l’âge du mariage dans le milieu où elle se trouve.” Définition actuelle donnée par Wikipedia… 

 

Attention par contre de ne pas se marier trop tôt non plus. On risquerait de nous ranger dans une autre case, celle des PAM. Et non malgré ce que l’abréviation pourrait suggérer, la PAM n’a rien à voir avec l’image sexy et plantureuse d’une Pamela. Au contraire, la PAM est une Pas Avant le Mariage. Comprenez une pas de sexe avant le mariage, parce que même le mot ne se dit pas. Et visiblement, être religieuse serait synonyme d’être coincée.

 

Enfin vous me direz tant que vous avez “quelqu’un” dans votre vie, c’est le plus important. À partir d’un certain moment, on vous fait bien comprendre que vous ne pouvez plus être seul. Ça commence par des propositions d’invitations “Avec ton +1 bien entendu”, sans ça les calculs de Kévin ne seraient pas bons. Puis continue avec des “T’as quelqu’un dans ta vie ?” de tatie bourrée à Noël en manque de confidence. Pour en arriver au fatidique et résolu “Alors c’est pour quand ?” de ses amis un peu en dèche de plan pour l’été prochain et qui espèrent une célébration.

Alors qu’il est admis que chaque relation est unique, la façon de la vivre devrait, elle, être comme tout le monde. La norme serait donc que les opposés s’attirent, surtout en matière de préférence sexuelle. Il faudrait trouver notre “moitié” et pas notre “tiers” ou notre “quart”. Et encore ce n’est que le début d’une longue liste de critères pour savoir si votre partenaire est “valable” comme dirait la mamie de mon ami.

 

Finalement je crois que le plus simple est encore de faire ce qui vous plaît et d’oser le dire pour normaliser toutes ces formes d’amour. D’un côté parce que “Plaire à tout le monde c’est plaire à n’importe qui” comme l’a dit Oxmo et de l’autre parce que “Chercher à rentrer dans un moule, c’est bon pour les tartes” comme l’a récemment dit Marlène Schiappa (comme quoi elle dit aussi des trucs bien parfois).

 

Célia Mischis

15810cookie-checkLa flemme de raconter ma vie sentimentale
Partager cet article via :
celia.mischis@gmail.com

Célia Mischis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top