Episode 1 : “Highway to (Bac)Hell” (le jour où j’ai su que j’étais poisseuse)

I ) La loterie de la vie

(ouais, je fais ça sous la forme d’une dissertation parce que je vais parler de mon bac, mdr. C’est drôle, non ? Ah.)

from | Disney hercules, Hercules, Best funny pictures

La loterie de la vie est l’une des choses les plus injustes de l’univers. Je veux dire, tu peux naître dans une famille adorable, sans aucun problème d’argent ou de santé, et passer ta vie entouré de gens formidables qui n’auront de cesse d’admirer ta beauté, ta gentillesse, ton intelligence et de te rendre heureux… ou bien passer une vie misérable, où, sans cesse malade, tu n’auras personne pour prendre soin de toi (merci Cassandre pour ce début d’article aussi réconfortant que joyeux !). Evidemment, je parle de malchance pour les petites choses de la vie, hein. Je n’ai ni les capacités ni la légitimité pour parler de sujets plus sensibles.

Loin de moi l’idée d’être défaitiste, au contraire, mais la vie est parfois plus compliquée pour certains que pour d’autres (merci à nouveau, Cassandre, pour cette remarque d’une pertinence et d’une profondeur inégalables. Nietzsche et Pascal ont du souci à se faire.)

(ça fait beaucoup de parenthèses, non ? ça y est, je commence à avoir des conversations avec moi-même. AU SECOURS)

Ahem, Pardon. Où en étions-nous ? Ah oui, le bonheur, la vie et la chance !

Tu trouveras toujours quelqu’un plus malheureux que tu ne l’es. C’est bien pour cela qu’il faut s’ouvrir aux autres, partager et essayer de rendre heureux les personnes qui t’entourent : le bonheur, c’est quelque chose qui se partage ! La chance, par contre… C’est une petite chose fragile qui ne favorise pas toujours les bonnes personnes. Et malheureusement, j’ai parfois l’impression de faire partie de ceux que cette vilaine a abandonnés. Oh, je sais bien que je ne suis pas la seule et c’est même pour cela que je veux partager mes aventures avec vous : pour que vous partagiez les vôtres également ! Que nous fondions un club ! UN GOUVERNEMENT ! UNE NATION ! UN UNI…

Le cercle des poètes disparus - scène du bureau on Make a GIF

Voilà que je m’égare à nouveau, désolée.

Je vais plutôt vous raconter le jour où j’ai compris que je ne faisais pas partie des chanceux.

 

II ) Le voyage initiatique

A. Un départ en douceur…

Laissez-moi planter le décor. Nous sommes au début du mois de juillet, sur la Côte d’Azur. Le soleil de ce début de matinée est encore doux et clément pour le moment. La jeune Cassandre, 18 ans, se réveille tranquillement, bien qu’un peu stressée à l’idée d’aller passer son oral du bac de français dans quelques heures (okay, je reprends à la première personne, parler de moi en disant elle, c’est beaucoup trop mégalo, hahaha).

GIF denethor return of the king gandalf - animated GIF on GIFER - by Bluehammer

Je me réveille donc, me prépare et me rends à la gare de la petite ville où j’habite. Je n’ai, pour aller à Cannes où je passe mon bac, que 8 minutes de train en temps normal ou bien 20 minutes de bus. Il est 10h30, j’ai rendez-vous à 14h pour mon oral mais je suis censée rejoindre des amis en ville pour manger et me détendre avant l’examen. Le premier train est annulé, mais ça arrive souvent, je ne m’inquiète pas. Au bout de la cinquième annulation, je commence à penser qu’il y a un problème ( NO SHIT SHERLOCK, on t’a déjà dit que tu étais d’une intelligence supérieure, nan? pffff). Je vais donc me renseigner à l’accueil et on m’informe qu’une énorme rixe entre les gens du voyage et les forces de l’ordre a lieu, sur les voies, sur la route et crée un chantier pas possible.

Bon. Il est 11h30, tout va bien pour l’instant.

Je quitte la gare et rejoins l’arrêt de bus. J’attends. Encore et encore (C’EST QUE LE DÉBUT, D’ACCORD, D’ACCORD… Pardon.). Je commence quelque peu à paniquer, sachant que personne ne peut m’emmener en voiture, qu’il est 12h30 et que je suis loin d’être arrivée. J’appelle le lycée où je passe mon bac pour les informer et ils me disent de ne pas m’inquiéter, qu’ils sont au courant de la galère et que l’examinateur n’aura pas d’ordre de passage précis, qu’il prendra ceux qui arriveront au moment où ils arriveront.

Je suis un peu rassurée, d’autant plus qu’au loin… Que vois-je ? Serait-ce un mirage, une hallucination ? NON, C’EST LUI… LE BUS !

Préférences - {Le Hobbit/LOTR} Quand il apprend que tu es en danger... - Wattpad

Bon, il ne ressemble pas au bus que je prends d’habitude mais le chauffeur me dit que c’est bon, qu’il ira bien au centre ville de Cannes, que les rues sont bloquées mais que tout finira par s’arranger. Aaaah, ma petite Cassandre… ta naïveté te perdra un jour. Comment ai-je pu croire que tout allait s’arranger ?! Quelle quiche, je vous jure. Enfin bref, nous roulons. Longtemps. Je découvre l’arrière-pays cannois, c’est ravissant. Cette végétation, ces collines, le son des cigales. Bon en vrai, je transpire à grosses gouttes dans ce bus sans climatisation, j’ai faim, il est 14h15 et j’entends encore ces PUTAINS de cigales alors que je devrais être au centre ville… Vers 14h45, nous arrivons enfin à destination. Enfin, à destination, façon de parler 🙁

“Ah bah désolée ma petite demoiselle, les rues du centre ville sont bloquées, je ne peux pas vous déposer plus près !”. Bon, il reste environ 1,5 kilomètre à faire à pied, rien de bien méchant ! Sauf que… Vous me connaissez un peu maintenant, non ? Ce serait trop facile sans ajouter un peu de piment. *Soupir*

B. … Pour une arrivée en fanfare !

Je descends donc du bus, qui était légèrement éloigné du trottoir et je ne regarde pas où je mets le pied… BAM ! Par terre, la petite Cassandre, les paumes pleines de sang et la cheville un peu de traviole. Deux gentils jeunes hommes m’aident à me relever et à m’asseoir sur un banc (5 minutes, avec toi <3). Impossible de poser le pied sans pleurer… Ils m’enlèvent ma basket et ma chaussette : ma pauvre cheville est noire et bleue, avec une jolie bosse de la taille d’un œuf de poule. YEAAAAH, une entorse ! Cette journée s’annonce décidément fort bien <3

If the MCU Avengers replace the Fellowship in the Lord of the Rings, how fast do they destroy the Ring? - Quora

Un des gars commence à appeler les pompiers mais je l’arrête tout de suite. Je ne me suis quand même pas tapé un voyage de 2 heures dans un bus moisi pour me laisser arrêter par une petite entorse, non mais ! Je remets donc vaillamment ma chaussette, essaie sans succès d’enfiler ma chaussure (que je fourre ensuite dans mon sac) et commence mon périple. Mes deux gentils sauveurs me regardent d’un air consterné, haussent les épaules et s’en vont.

Tel Frodon se dirigeant vers la Montagne du Destin, je marche, n’écoutant que mon courage (et ma bêtise), malgré la douleur. Malheureusement, aucun Sam Gamegie dévoué à mes côtés, prêt à me porter et me parler des jolis rubans de la meuf dont il amoureux… Mais voilà que je digresse (graisse, mdr) encore !

Pin by Ehma on Frodo and Sam | Samwise gamgee, Lord of the rings, Frodo

Reprenons. Je pleure, je transpire et bordel, qu’est-ce-qu’il fait chaud ! C’est le Mordor, c’est sûr, la comparaison tient la route (pas comme moi) ! Je vois la plaine aride qui s’étend devant moi… Quelle est cette forme au loin ? Elle semble flamboyer et m’appeler ! Mais oui, ça y est, c’est le lycée !

Je pleure (de joie, cette fois) en arrivant finalement à la grille. Je suis toute transpirante, les yeux bouffis, du mascara et des larmes plein la figure et je marche avec une seule chaussure.

Frodon GIFs - Get the best GIF on GIPHY

Le concierge m’accueille avec une grimace : “Oh la la, il s’est passé quoi ma jolie ? vous avez une sale tête” (cimer frère, c’est gentil). Je lui donne mon nom, raconte mes malheurs. Il consulte son dossier et je vois qu’il fait lui aussi une sale tronche… ça n’augure rien de bon. Je dois savoir.

“- Il y a un autre problème, c’est ça, hein ?

-Oh ma pauvre cocotte…

-Et bien ?!

-L’examinateur que vous avez… Il est au quatrième étage. L’ascenseur est en panne depuis ce matin et on ne peut pas vous donner une autre pièce.”

…. Evidemment. C’était ENCORE trop simple, sinon.

Bon, il ne me reste qu’une seule solution : utiliser mon derrière. Je décide de monter les quatre étages sur les fesses, en me hissant avec mes bras. Impossible de sautiller de marche en marche, je n’en peux plus. Je ne croise personne durant mon ascension (aucun Gollum prêt à aider sa maîtresse, aucun Hobbit joufflu prêt à se sacrifier pour moi.) et arrive finalement au dernier étages, sous le regard médusé du dernier élève présent dans le couloir. Il m’aide à me relever et me réconforte gentiment… Jusqu’à ce que je vois une de mes camarades sortir de la salle d’examen en pleurant. Nous parlons quelques minutes et… Punaise… La journée n’est pas finie, hein !

 

III ) L’épreuve (ce truc n’a jamais aussi bien porté son nom) du bac

A. La rencontre avec Bozo

“Oh Cassandre, cet examinateur est tellement méchant, tu n’imagines même pas ! Il s’est moqué de moi et m’a dit que mon analyse était ridicule. C’était horrible.”

CoolCoolCoolCoolCool :/

J’entends la porte qui s’ouvre doucement, avec un son sinistre, tandis que mon amie part en courant. J’inspire profondément, et, tout en boitant et essuyant mon front trempé, j’avance courageusement vers mon destin (mais la tête baissée quand même, courageuse mais pas téméraire !).

“-Mademoiselle ********* ?”

Oh, cette voix, à la fois nasillarde et grinçante, ce ton cassant. Je lève les yeux… Et je me retiens, pour ne pas éclater… De rire ? En sanglots ? Non, vraiment, trop c’est trop. C’est une épreuve supplémentaire, hein ? Je gagne un truc à la fin de la journée, non ? Une place réservée au paradis ?

L’homme qui se tient devant moi me dépasse d’une tête (ce qui n’est pas difficile), mais alors, quelle tête ! Le dessus du crâne est complètement chauve mais d’épais cheveux frisent au-dessus des oreilles, formant une magnifique tonsure crépue sur sa vieille tête blanchâtre. Un nez gigantesque, à côté duquel même Severus Rogue ne ferait pas le malin. Des joues creuses, des lèvres inexistantes, desquelles s’échappe une sorte de sifflement permanent, et crispées dans une moue dédaigneuse. Quant à son regard… Il louche. Mais d’une force ! Un œil en haut à droite, un autre en bas à gauche. Un pantalon de velours côtelé de couleur prune est remonté presque au niveau de ses aisselles et sa chemise à carreaux ORANGES est rentrée dedans.

Bozo The Clown GIFs | Tenor

En temps normal, il ne me viendrait jamais à l’esprit de rire du physique d’une personne… Sauf quand l’attitude de cette dernière me débecte. Et là… au premier coup d’œil, on sait que c’est une personne désagréable. Et cette impression s’accentue, plus vous passez du temps avec lui.

Il m’indique une chaise, me demande de m’asseoir et me donne mon sujet d’analyse : Ode à Cassandre de Ronsard. C’est une blague ? Le seul poème qu’on n’a pas pris le temps d’étudier en français car le prof nous disait qu’il ne tomberait jamais… Bon, je fais contre mauvaise fortune, bon cœur et m’attaque à l’analyse de ce poème (Merci maman d’être une grande romantique, de m’avoir appelée Cassandre grâce à ce poème et de m’avoir forcée à l’apprendre et à le comprendre <3).

B. Une discussion surréaliste

Je suis censée avoir 30 minutes de préparation. Il m’appelle à son bureau au bout de 15. Je lui fais remarquer et sa réponse, cinglante, ne se fait pas attendre : “C’est qui le prof ici ? C’est vous ou c’est moi ?”. Oh bordel… IL ZOZOTE. Non, mais ce n’est pas possible. Mes nerfs sont en pelote et vous me mettez face au sosie de Bozo le Clown, qui louche et qui zozote ? J’ai 18 ans, je souffre et je stresse, je n’ai pas la maturité pour tout ça !

Je m’avance en boitillant. Mon dieu, qu’il a l’air méchant. Et soudain, je sais à qui il me fait VRAIMENT penser…

Pennywise stephen king movie horror gif | Kings movie, Stephen king movies, Horror

Bref, je démarre mon analyse… et il m’arrête au milieu de ma deuxième partie.

“-Oui, bon, on voit que vous connaissez le sujet, c’est bon. Quelles sont vos lectures de l’été ?

-HEIN ?! (Bon, en vrai je dis “je vous demande pardon ?” mais c’est pour vous faire comprendre mon incompréhension)

-Quelles sont vos lectures de l’été ? (le ton est encore plus impatient)

-Et bien, j’aime particulièrement Zola et Maupassant. J’ai lu la plupart des nouvelles de Maupassant et là je suis en plein milieu de la série des Rougon-Macquart 🙂

-Mais bien sûr, dit il en levant les yeux au ciel. Quelles sont vos vraies lectures de l’été ?

-Mais… Je vous assure, ce sont vraiment les livres que je préf…

-Je vous ai posé UNE QUESTION. Quelles sont vos VRAIES lectures de l’été ?!”

Je vous jure, j’ai les larmes aux yeux à ce moment là. Et puis je me dis que non. JE ne suis pas d’accord. Je ne vais pas pleurer, je ne vais pas me laisser faire et tant pis si ça me vaut une mauvaise note.

“-Et bien Monsieur, puisque vous ne voulez pas me croire, je vais mentir. Je n’aime pas la littérature classique, je ne lis que des polars.

-De qui ?

-Mary Higgins Clark, Agatha Christie…

-Humpf. Je vois.” Il griffonne 2 lignes sur sa feuille, un petit rictus aux lèvres. Je ne sais pas trop en penser, mais je prends ça pour un bon signe. Il continue à me poser différentes questions, sur des sujets philosophiques ou sur ce que je pense de Marc Lévy et Guillaume Musso. C’est absurde mais je me prends au jeu, je ne stresse pas et nous discutons tranquillement. Au bout d’un moment, il s’arrête de parler, me sourit (enfin, je crois) et me montre la porte d’un signe de la main. Je prends congé, toujours transpirante, sale et couverte de mascara, ma basket dans mon sac et des questions plein la tête…

Conclusion

J’ai voyagé en train pour arriver en Ariège le lendemain matin.

(Oui, toujours avec mon entorse.

Non, je n’ai pas eu le temps d’aller voir un médecin car je partais pour mon boulot d’été.

Oui, je suis complètement inconsciente <3)

J’ai travaillé malgré tout cela pendant 3 semaines, un peu fébrile dans l’attente des résultats du bac. Arrive le grand jour, je me précipite sur mon ordinateur :

Français oral : 17

Je suis stupéfaite. Je reçois des messages de mes amis qui sont passés avec le même examinateur, aucun n’a eu la moyenne.

10 ans plus tard, je suis encore fière et étonnée 🙂

Comme quoi, comme dirait mon pote Guy, “La vie, voyez-vous, ça n’est jamais si bon ni si mauvais qu’on croit”

the little mermaid disney princess gif | WiffleGif

(J’avais aussi “J’espère que la routourne va vite tourner”, mais c’était un peu moins classe)

14640cookie-checkEpisode 1 : “Highway to (Bac)Hell” (le jour où j’ai su que j’étais poisseuse)
Partager cet article via :
Cassandre

Cassandre

J'ai lu quelque part "Une vie trop tranquille est une mer morte"... Bordel, je vous jure, la mienne c'est l'océan Atlantique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top