Jamie Chadwick: Enfin une femme pilote en Formule 1

La présence des femmes dans le sport est un sujet, voire un débat, long comme un jour sans pain ! Car si des compétitions 100% féminines sont créées et promues, leur place parmi les hommes au sein de disciplines mixtes reste très (trop?) rare. Pour preuve, lors des Jeux Olympiques de Rio en 2016, l’équitation était le seul sport complètement mixte à y être représenté. Alors quand une jeune pilote est recrutée dans une écurie de Formule 1, on y voit l’espoir de casser enfin les codes.

Un premier pas

La Formule 1 ayant repris ses droits début juillet pour cause de crise sanitaire liée au Coronavirus, c’est l’occasion de faire un zoom sur la seule femme pilote présente dans tout le paddock: la britanique Jamie Chadwick. Quand je dis « femme pilote » il faut mesurer un peu cette fonction car Jamie a rejoint l’équipe Williams F1 en 2019 comme pilote de développement. Elle intègre la formation jeunes pilotes de l’écurie et participe au développement de la voiture sur simulateur.

Jamie Chadick Formule 3

L’écurie éponyme de Sir Frank Williams est pourtant loin derrière les autres depuis des années, mais nous ne pouvons que nous réjouir de voir une pilote féminine faire partie d’une des 10 écuries de la catégorie reine des sports auto. Avant elle, c’est la fille du pilote anglais anoblie par la Reine, Claire Williams, qui est devenue en 2013 directrice adjointe de l’écurie au côté de son père*.

Reste à connaître les séquelles que laissera la crise sanitaire liée au Covid-19 sur les finances et la présence de Williams en Formule 1 la saison prochaine et celles à venir. La réduction des budgets votés par les écuries devrait aider à maintenir l’écurie cependant, l’équipe a d’ailleurs annoncé récemment maintenir ses 2 pilotes actuels pour 2021.

Patience et apprentissage

En suivant son compte Instagram, on voit que Jamie Chadwick (22 ans) s’adonne en parallèle à d’autres sports mécaniques (GT, F3, …) mais aussi au vélo. Nul doute pourtant que dans sa tête, le rêve de prendre le départ d’un grand prix de F1 ne doit jamais être bien loin. Toujours est-il qu’on se pose la question de savoir quand une femme sera pilote titulaire d’un baquet aux côtés de…19 hommes! Car les places en F1 sont chères (littéralement).

Jamie Chadwick entrainement vélo
Jamie Chadwick lors d’un entrainement de vélo (source Instagram).

Le talent devrait pourtant être la seule clé permettant d’entrer dans ce milieu. Et du talent, Jamie en a. En 2015, à seulement 17 ans, elle est sacrée championne GT de Grande Bretagne et remporte également la même année les 24 heures de Silverstone devenant la plus jeune pilote vainqueur d’une course de 24 heures. En 2018 elle devient la première femme à remporter une course du championnat de Formule 3 Britannique.

Un jour une femme sera

L’espoir de voir une femme titulaire en F1 pourrait venir de la W Series (« W » pour Women = Femmes). Créée en 2018, cette compétition 100% féminine, et dont Jamie remporta la première saison en 2019, regroupe 18 femmes pilotes qui s’affrontent dans le but de remporter la bourse de 1,5 millions de dollars promise à la championne. Somme importante mais qui semble tout de même dérisoire à la vue des enjeux financiers de la Formule 1.

Jamie Chadwick femme pilote F3
Jamie Chadwick en 2019 lors d’une course de F3 (source Wikipedia).

Tout cela ne présage pourtant pas de voir la F1 se conjuguer au féminin dans un avenir proche mais les mœurs évoluent de manière générale ces dernières années, et la montée en puissance des mouvements féministes pourrait trouver un jour écho dans les hautes sphères du sport auto.

* Fin août 2020, l’écurie Williams F1 a été rachetée par le fond d’investissement américains Dorilton Capital. Suite à ce rachat, Sir Frank Williams et sa fille Claire ont quitté la direction de l’écurie après le grand prix d’Italie à Monza le 06 Septembre 2020.

English Version

Jamie Chadwick: At last a woman driver in Formula One

The presence of women in sport is a long topic. While female competitions are created and promoted, their place among men in mixed disciplines remains very rare. As proof at the Olympic Games in Rio in 2016, horse riding was the only completely mixed sport to be represented there. So when a young woman driver is recruited into a Formula 1 team, we see the hope of finally breaking the rules.

In 2020, Formula 1 having resumed its rights at the beginning of July due to a health crisis linked to the Coronavirus. This is the opportunity to zoom in on the only woman driver present in the entire paddock: the British Jamie Chadwick. When I say woman driver’ you have to measure that role a bit because Jamie joined the Williams F1 team in 2019 as a development driver. She integrates the young drivers training of the team and participates in the development of the car on a simulator.

Sir Frank Williams’s eponymous team has been far behind the others for years, but we can only rejoice to see a woman driver part of one of the 10 teams in the premier class of motorsport. Before her, it was the daughter of the English driver ennobled by the Queen, Claire Williams, who in 2013 became deputy team manager alongside her father*.

It remains to be seen what consequences the health crisis linked to Covid-19 will have on finances and Williams’ presence in Formula 1 next season and those to come. The budget reductions voted by the teams should help maintain Williams F1. In fact they recently announced that they will maintain their 2 current drivers for 2021.

By following his Instagram account, we can see that Jamie Chadwick (22 years old) is also involved in other mechanical sports (GT, F3, …) but also in cycling. There is no doubt, however, that in his head the dream of taking the start of an F1 Grand Prix might not be that far away. Still, the question arises as to when a woman will be a pilot alongside … 19 men! Because places in F1 are expensive (I mean… literally!).

Talent should be the only key to entering this environment. And talent, Jamie has it. In 2015, at just 17, she was crowned GT champion of Great Britain and also won the 24 Hours of Silverstone the same year becoming the youngest driver to win a 24 hour race. In 2018 she became the first woman to win a race in the British Formula 3 championship.

The hope of seeing a woman starting in F1 could come from the W Series (“W” for Women). Created in 2018, this only-female competition, of which Jamie won the first season in 2019, brings together 18 women pilots who compete against each other to win the $ 1.5 million purse promised to the champion. Important sum but which still seems derisory in view of the financial stakes of Formula 1.

All of this does not bode well, however, to see F1 becoming more feminine in the near future, but minds have generally changed in recent years, and the rise of feminist movements could one day find an echo in the high spheres of motorsport.

* At the end of August 2020, the Williams F1 team was acquired by the American investment fund Dorilton Capital. Following this takeover, Sir Frank Williams and his daughter Claire left the management of the team after the Italian Grand Prix at Monza on September 06th 2020.

3860cookie-checkJamie Chadwick: Enfin une femme pilote en Formule 1
Partager cet article via :
kobaye

Julien

Plus il y a de gruyère, plus il y a de trous...et plus il y a de trous, moins il y a de gruyère !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top